LHJMQ: encore beaucoup de grosses transactions à venir

Bien que la période des transactions s’est passablement calmée dans la LHJMQ après les spectaculaires premières 48 heures, n’allez surtout pas croire que ça ne brassera pas encore beaucoup d’ici le 6 janvier.

En fait, le party ne fait que commencer.

D’abord parce qu’il faut attendre la fin du Championnat mondial junior avant de finaliser les transferts de Benoit-Olivier Groulx (Halifax), Jared McIsaac (Halifax), Raphaël Lavoie (Halifax) et Dawson Mercer (Drummondville).

Les deux premiers seraient déjà promis à Moncton, alors que les deux autres devraient logiquement se diriger vers Chicoutimi.

Mais il y a encore plus à venir.

Et contrairement à la croyance populaire, il reste encore énormément de joueurs intéressants sur le marché. Particulièrement chez les patineurs de 19 ans.

Si Shawn Élément (Acadie-Bathurst) et Gabriel Fortier (Baie-Comeau) sont vus comme les deux principales attractions à l’attaque, il ne faut quand même pas oublier que Félix Paré (Victoriaville), Luke Henman (Blainville-Boisbriand), Anderson MacDonald (Acadie-Bathurst) et Gabriel Denis (Shawinigan) ne sont pas des pieds de céleri. Tous sont en mesure d’évoluer dans le top-9 d’un club aspirant à l’offensive.

En défensive, Alexis Arsenault (Rouyn-Noranda) et Justin Bergeron (Rouyn-Noranda) sont évidemment deux valeurs sûres chez les 19 ans, quoique Darik Louis-Jean (Gatineau), Jason Horvath (Halifax), Leon Denny (Shawinigan) et Karl Boudrias (Val-d’Or) sont également des joueurs de très bon niveau.

Du côté des 20 ans, même si le marché est pas mal saturé auprès des équipes qui aspirent au championnat, il n’en reste pas moins que les Wildcats sont en quête d’un arrière et le Phoenix possiblement d’un attaquant. Selon ce que j’entends dire à gauche et à droite, Christian Huntley (Moncton) et Christopher Benoit (Sherbrooke) ne termineront pas la saison avec leur équipe respective.

Les Chats Sauvages lorgnent vraisemblablement du côté de Jérôme Gravel (Victoriaville), David Noël (Val-d’Or) et Darien Kielb (Québec). Le plus intéressant des trois me semble Gravel.

En ce qui concerne le Phoenix, il a plutôt l’embarras du choix avec les Charles-Antoine Roy (Gatineau), Louis-Filip Côté (Rouyn-Noranda), Tyler Hinam (Rouyn-Noranda), Vincent Marleau (Rouyn-Noranda), Nicholas Deakin-Poot (Saint-Jean) et Nicolas Ouellet (Val-d’Or).

Il n’est également pas impossible que certaines puissances tentent d’améliorer leur duo européen. Je pense à l’Océanic, mais surtout au Phoenix.

Ainsi, je ne serais nullement surpris que ces deux équipes se soient informées sur la disponibilité de Mikhail Abramov (Victoriaville) et Nikita Alexandrov (Charlottetown). Adam Raska (Rimouski) et Taro Jentzsch (Sherbrooke) sont de bons éléments, mais Abramov et Alexandrov leur sont supérieurs.

Des factures salées

En passant, attendez-vous à ce que les factures soient très salées pour les Wildcats et les Saguenéens pour l’obtention des Benoit-Olivier Groulx et Jared McIsaac d’une part, ainsi que des Raphaël Lavoie et Dawson Mercer d’autre part.

Dans le cas de Groulx et McIsaac, tous deux âgés de 19 ans, ça devrait coûter à tout le moins deux sélections de première ronde, deux choix de deuxième tour, un jeune talent de l’édition actuelle (possiblement Elliot Desnoyers) et un jeune espoir (probablement Nicolas Pavan). De plus, je ne serais pas surpris qu’un choix de première ronde soit retourné aux Chats Sauvages au repêchage en retour d’un patineur de 19 ans. Mon coeur balance entre Jakob Pelletier et Jordan Spence.

Et avant de me traiter de fou, rappelez-vous que l’année de la conquête de la coupe Memorial, le Titan a dû sacrifier un certain Noah Dobson, alors âgé de 18 ans. Si tu veux sérieusement gagner un championnat, tu dois tout faire pour y arriver.

Quant aux Saguenéens, la facture sera encore plus salée puisque Mercer n’a que 18 ans. Lavoie, lui, en a 19.

Une chose est sûre, il y aura au moins quatre sélections de premier tour qui seront impliquées, des choix de rondes subséquentes et des jeunes espoirs. N’ayez crainte, le directeur général Yanick Jean a ce qu’il faut pour payer la facture.

Évidemment, certains choix seront retournées à Chicoutimi en juin en retour de vétérans. Le défenseur Louis Crevier, l’attaquant Justin Ducharme et le gardien Alexis Shank sont parmi les joueurs qui pourraient changer d’adresse avant le début de la prochaine campagne.

La situation de David Doucet

J’entends quelques rumeurs au sujet de jeune Acadien de 16 ans David Doucet et le fait que son nom ait été retiré de l’alignement des Eagles du Cap-Breton sur le site de la LHJMQ ne fait qu’accentuer son possible départ de Sydney.

Comme les Eagles ont clairement fait savoir qu’ils voulaient s’améliorer afin de s’infiltrer parmi les prétendants au titre, il n’y a donc rien d’étonnant à ce que l’attaquant de Baie-Sainte-Anne soit en demande auprès des équipes en reconstruction.

Une belle lutte à finir

Joshua Nadeau des Caps de Fredericton et Carter McCluskey des Vitos de Saint-Jean sont impliqués dans une méchante partie de bras de fer pour l’obtention du championnat des pointeurs, dans la Ligue midget AAA du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.

Nadeau, un espoir du Titan d’Acadie-Bathurst, a été en tête pendant la majorité de la campagne, mais son rival l’avait récemment devancé.

L’Acadien de Saint-François-de-Madawaska a toutefois profité de la victoire de 5-4 devant le Moose du Nord pour retrouver le sommet grâce à trois mentions d’aide.

Nadeau affiche maintenant 40 points (19-21) au compteur en 22 duels, contre 38 (19-19) en 20 matchs pour McCluskey, dont les droits appartiennent aux Sea Dogs de Saint-Jean.

Parlant de midget AAA, les éloges ne cessent de fuser envers un quatuor de jeunes défenseurs âgés de 15 ans des Flyers de Moncton.

Ces quatre arrières ont pour nom Dylan Gill, Coen Strang, Jett McCullum et Matteo Mann. Même que Mann n’a encore que 14 ans, lui qui soufflera les chandelles le 31 décembre.

Les quatre coéquipiers sont tellement bons qu’on croit qu’ils pourraient tous être repêchés avant le cinquième ronde de l’encan de juin.

L’attaquant Samuel Savoie en est un autre qui fait déjà saliver les recruteurs de la LHJMQ.

Le Bleu et Or fort actif

Manifestement, les Aigles Bleus de l’Université de Moncton font tout pour retrouver leur gloire passée. La récente signature de quatre joueurs de la LHJMQ en est une belle preuve.

Dans le dernier mois, le Bleu et Or s’est assuré les services des attaquants Félix Robert et Alex-Olivier Voyer du Phoenix de Sherbrooke, de même que du défenseur Yann-Félix Lapointe et du gardien Émile Samson de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

En Robert et Voyer, l’entraîneur-chef Judes Vallée s’assure de deux attaquants de premier plan qui devraient immédiatement se retrouver au sein de l’un des deux premiers trios.

Lapointe, lui, devrait donner de fiers services en zone défensive.

Quant à Samson, il est clair qu’on prépare déjà la relève d’Étienne Montpetit.

Vous savez quoi? J’ai l’impression que les Aigles Bleus n’en ont pas terminé avec les signatures.

Par exemple, je ne serais pas surpris que Denis Toner des Mooseheads de Halifax et Mika Cyr des Wildcats de Moncton soient dans leur mire.

Idem pour des bonshommes comme Rémy Anglehart du Titan d’Acadie-Bathurst et Anthony Poulin des Tigres de Victoriaville.

On verra bien.

Qui va succéder à John Torchetti?

Plusieurs noms circulent ici et là pour succéder à John Torchetti à la barre des Wildcats de Moncton.

Ted Nolan, Guy Boucher, Danny Flynn, Judes Vallée, Charles Bourgeois, Troy Smith et Gordie Dwyer sont parmi les entraîneurs mentionnés.

Personnellement, je crois que le propriétaire Robert Irving va miser sur un entraîneur d’expérience à court terme. L’équipe est à maturité et figure parmi les favorites pour remporter la coupe du Président. Avec un championnat en bout de ligne, ça se veut un beau projet pour un entraîneur qui cherche à se remettre en selle en vue d’un éventuel retour dans la Ligue nationale.

Un gars comme Guy Boucher, par exemple, répond très bien à ce critère.

Ça ne reste toutefois que mon opinion.

Quelques statistiques en bref

• Parmi toutes les recrues de la LHJMQ ayant pris part à au moins 100 mises en jeu, Yannic Bastarache du Titan est le seul à en avoir remporté plus de 50%. L’Acadien de 17 ans a gagné pas moins de 53,9% de ses mises en jeu.

• Cédric Paré de l’Océanic de Rimouski tente de devenir le premier joueur depuis Thomas Beauregard (Acadie-Bathurst) en 2006-2007 à atteindre le plateau des 60 buts. Avec 31 réussites en 34 parties, Paré se dirige vers une campagne de 62 buts. En 2006-2007, Beauregard avait complété la saison avec 71 filets.