Réveillon: comment boire de façon responsable

Les fêtes de Noël ont été magiques. Vous voulez continuer sur votre bonne lancée? Pas de souci, l’Acadie Nouvelle vous indique la marche à suivre pour boire de l’alcool de façon responsable lors de la Saint-Sylvestre.

Pour vous convaincre sur l’intérêt de suivre nos conseils, sachez que d’après Santé Canada, environ 40% des accidents de la route au pays sont causés par l’alcool.

En effet, l’alcool est un neurodépresseur qui ralentit le fonctionnement du système nerveux central de vos organismes. Du coup, si une petite quantité offre parfois des bienfaits chez certaines personnes, en boire avec excès sur une longue durée peut provoquer de graves problèmes de santé (cancers, lésions au foie, ulcères…). Et à court terme, ce sont la concentration, l’équilibre, la vision, la coordination, et le discernement qui sont affectés. D’où le risque d’accident multiplié chez les gros buveurs du 31!

Par ailleurs, plusieurs éléments entrent en jeu pour expliquer jusqu’à quel point s’alcooliser peut avoir une incidence sur votre corps.

Car au-delà de la quantité consommée, le sexe, l’âge, la taille de la personne, la rapidité à laquelle vous buvez, le genre d’aliments ingérés et la prise de médicaments contre-indiqués sont autant de facteurs à prendre en compte.

Ainsi, pour la sécurité de vos invités et la vôtre, voici nos recommandations.

Pour commencer, limitez votre propre consommation d’alcool au cours de la nuit. Vous pourrez de ce fait mieux maîtriser le déroulement de la fête.

Durant la soirée, ne vous limitez pas qu’aux alcools. Offrez aussi aux invités diverses boissons non alcoolisées, comme de l’eau, du thé, des sodas, un punch aux fruits ou des jus.
De plus, on vous conseille de préparer et servir les boissons vous-même ou de désigner quelqu’un qui sera responsable du service au bar.

C’est bien connu, quand on aime on ne compte pas! Et les invités ont souvent tendance à boire davantage quand ils sont aux commandes!

Du côté des mets à table, servez bien sûr un bon repas, mais évitez les grignotines salées ou grasses. Comme elles donnent très soif, elles seront une excuse facile pour s’enivrer offerte aux plus déshydratés de votre soirée…

Sur les durées d’alcoolisation raisonnables, notez bien qu’il faut cesser de servir de l’alcool au moins une heure avant la fin de la soirée. Au passage, on vous rappelle qu’il ne faut surtout pas compter sur le café pour dégriser vos invités.
Au contraire, il ne fera que rendre vos convives plus éveillés.

Bref, on a connu mieux comme remède de grand-mère pour se remettre d’aplomb lorsqu’on est ivre.

S’agissant des modes de transports pour le retour de soirée, plusieurs options s’offrent à vous.

Vous pouvez soit obliger vos invités alcoolisés à choisir un conducteur sobre, soit les contraindre à laisser leur voiture à la maison, à prendre le taxi, ou à faire appel aux bénévoles de l’opération Nez rouge s’ils opèrent près de votre souper.

Autre possibilité encore plus conviviale et sécuritaire, prévoyez des couvertures et des sacs de couchage au cas où vous devriez héberger vos invités pour dormir. Même si le réveil sera dur, on parie que la nuit sera douce… et ronflante.

Enfin, pour les femmes enceintes, n’oubliez jamais que consommer de l’alcool durant la grossesse expose votre bébé au risque de naître avec un ensemble de troubles causés par l’alcoolisation fœtale.

Si vous attendez un heureux événement, la consigne est donc de ne boire aucun alcool au cours de cette période.

Une abstinence que n’importe qui peut suivre en réalité. Car comme on le dit: sans alcool, la fête est plus folle! Alors, pour les plus sérieux d’entre vous quand il s’agit de leur santé, n’hésitez pas à être foufous pour le réveillon. Je vous souhaite une bonne année à tous et rendez-vous en 2020!