Mes voeux du Nouvel An

En ce début d’année, voici mes voeux du Nouvel An pour les chefs des partis politiques du Nouveau-Brunswick.

Au premier ministre et chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, je souhaite une véritable offensive de charme envers la communauté acadienne. L’arrivée de M. Higgs au pouvoir il y a plus d’un an ne s’est pas avérée la catastrophe annoncée par certains pour les Acadiens. Toutefois, le gouvernement n’a pas fait grand-chose non plus pour se faire aimer davantage de la minorité francophone. Même si M. Higgs peut espérer de façon réaliste remporter une majorité à l’Assemblée lors des prochaines élections sans le vote des Acadiens, ses chances de succès seraient bien meilleures avec quelques gains dans les régions francophones.

Au chef du Parti libéral, Kevin Vickers, je souhaite d’être plus présent sur la scène politique 2020 afin de prouver à la population qu’il a véritablement l’étoffe d’un leader et d’un premier ministre. M. Vickers doit donner à son parti sans attendre une vision et une direction claire. Critiquer le gouvernement sans offrir une alternative concrète aux citoyens ne suffira plus alors que la possibilité d’élection ira en grandissant.

À David Coon, le chef du Parti vert, je souhaite de trouver d’autres candidats de la trempe de Megan Mitton et Kevin Arseneau en prévision des prochaines élections. Les candidats poteaux ne suffiront pas si les verts veulent avoir une véritable chance de dépasser les libéraux sur leur gauche comme l’ont fait leurs cousins de l’Île-du-Prince-Édouard en 2019.

Au prochain chef ou à la prochaine chef du NPD, je souhaite de trouver une façon de renouveler le message du parti afin de demeurer pertinent auprès des électeurs de gauche malgré l’ascension du Parti vert.

Finalement, au chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, je souhaite sincèrement… oh… oups… il semble malheureusement que j’aie déjà atteint la limite de mots permis pour cette chronique…

Bonne année à tous!