Le Titan tout près d’un beau plateau

Saviez-vous qu’il ne manque plus que six buts au Titan d’Acadie-Bathurst pour atteindre le plateau des 5000 en saison régulière depuis son déménagement à Bathurst en 1998?

Des 4994 buts marqués jusqu’ici, 2783 l’ont été à domicile et 2211 dans les amphithéâtres adverses.

Reste maintenant à voir qui va réussir ce 5000e but historique et quand.

Ça pourrait dans les deux prochaines parties qui opposeront le Titan à l’Océanic, soit vendredi au Colisée de Rimouski et samedi au Centre régional K.-C.-Irving.

Sinon, les hommes de Mario Durocher seront les visiteurs au Colisée de Victoriaville le jeudi 23 janvier pour se mesurer aux Tigres. Ce rendez-vous dans les Bois-Francs sera en passant le 1500e match de saison régulière dans l’histoire de l’organisation d’Acadie-Bathurst

En attendant ces deux événements, question de vous permettre d’impressionner vos amis lors de votre prochaine conversation de hockey, je vous offre le nom des auteurs des 1000e, 2000e, 3000e et 4000e buts.

C’est Rémi Bergeron qui a eu l’honneur d’inscrire le 1000e but dans une victoire de 5 à 3 devant les Tigres pendant la journée mondiale de l’amour, soit le 14 février 2002. Alex Gilbert et Éric Fournier ont obtenu les mentions d’aide. Janis Sprukts s’est particulièrement illustré dans cette victoire avec deux buts et une passe dans le triomphe.

Le 13 octobre 2006, Jordan Clendenning compte le 2000e but pendant une infériorité numérique après avoir accepté une passe de Mathieu Perreault, auteur d’un but et trois mentions d’aide ce soir-là dans un gain de 5 à 3 face aux Sea Dogs de Saint-Jean. Qui comme moi s’ennuie des tours de magie de Perreault?

Le 13 novembre 2010, Zach O’Brien enregistre le 3000e but dans l’histoire de l’organisation sur des passes de Gabriel Lévesque et Sébastien Trudeau. Le Titan a malheureusement baissé pavillon 5 à 3 ce soir là contre les Sea Dogs.

Puis, le 11 octobre 2015, Daniil Miromanov inscrivait le 4000e filet en complétant une passe de Félix Boivin. Le Titan l’avait emporté 4 à 1 devant l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Et tandis que j’y suis, savez-vous qui a marqué le premier but dans l’histoire du Titan?

Si vous avez Denis Boily en tête, vous êtes soit un brin menteur ou encore une encyclopédie vivante.

Le 18 septembre, au PEPS de l’Université Laval, Boily s’inscrivait à la marque à 9:21 sur des passes de Samuel Lavoie et Martin Autotte, dans un gain de 6 à 3 sur les Remparts de Québec. Alain O’Driscoll et Jules-Edy Laraque ont toutefois été les vedettes du match avec quatre points chacun.

Un autre joueur s’était également particulièrement illustré lors de cette partie avec deux inconduites de 10 minutes pour avoir porté sa visière de façon illégale.

Vous pouvez parier que Bryan Dubé, aujourd’hui agent de joueur pour la firme OLP et qui compte parmi ses clients Egor Sokolov des Eagles du Cap-Breton, Cole Cormier et Jacob Melanson des Remparts, ainsi que Jacob LeBlanc des Voltigeurs de Drummondville, ne conserve pas un beau souvenir de ces deux inconduites.

Pour tout vous dire, je me demande même si Bryan s’en souvient.

Mes équipes de la décennie

La saison tire lentement mais sûrement vers la fin et j’ai décidé de vous dévoiler mes équipes d’étoiles des trois organisations néo-brunswickoises pour la dernière décennie couvrant les saisons 2010-2011 à 2019-2020. Ces équipes d’étoiles incluent un gardien, deux défenseurs et trois attaquants.

Pour ce faire, les joueurs devaient avoir disputé un minimum de 100 parties avec l’équipe pendant ces 10 saisons.

Je tiens également à souligner que je n’ai pas nécessairement choisi les meilleurs joueurs ou pointeurs, mais ceux qui à mes yeux ont été les plus importants pour leur formation respective.

Commençons avec les Wildcats de Moncton. Devant les buts, Alex Dubeau est mon choix, alors que Jordan Spence et Jonathan Aspirot sont les défenseurs. Une mention spéciale toutefois pour Jacob Sweeney à l’arrière. Enfin, j’ai choisi Jacob Pelletier, Conor Garland et Ivan Barbashev à l’attaque. Des gars comme Allain Saulnier, Alex Saulnier, Alexandre Khovanov et Jeremy Mckenna auraient aussi représenté de bons choix, mais il m’a fallu trancher.

Chez les Sea Dogs de Saint-Jean, Sébastien Auger est évidemment le portier de cette équipe. Le duo de défenseurs est composé de Thomas Chabot et Nathan Beaulieu. J’ai cependant longuement hésité entre Beaulieu et Kevin Gagné. Du côté des attaquants, Jonathan Huberdeau, Mathieu Joseph et Zack Phillips sont mes choix. Tomas Jurco, Matthew Highmore et Spencer Smallman étaient aussi des candidats sérieux.

Enfin, pour ce qui est du Titan d’Acadie-Bathurst, l’équipe comprend le gardien Jacob Brennan, les arrières Noah Dobson et Guillaume Brisebois, de même que les avants Jeffrey Viel, Antoine Morand et Zach O’Brien. Je tiens toutefois à préciser que ça m’a fait mal d’écarter Christophe Boivin à l’attaque. Idem pour Adam Holwell à l’arrière.

Le plaisir de jouer à la maison

Saviez-vous qu’il y a cinq Acadiens qui ont eu la chance de jouer pour les Flyers de Moncton (midget AAA), les Beavers de Moncton ou les Commandos de Dieppe (junior A), les Wildcats de Moncton (LHJMQ) et les Aigles Bleus de Moncton (universitaire) au cours de leurs carrières?

C’est à la suite d’une discussion avec mon frère aîné Marc, qui est nettement plus maniaque de hockey que je ne le suis, que j’ai eu l’idée de faire une petite recherche à ce sujet.

Les cinq chanceux sont Christian Gaudet, Jean-Marc Léger, Brandon Thibeau, Alexandre Jacob et Joey Richard.

Ces gars-là ont sûrement fait la joie de leurs parents et de leurs amis qui n’ont pas eu trop à se déplacer pour aller les voir jouer.

J’en ai toutefois retracé plusieurs autres qui ont évolué pour trois de ces clubs du Grand Moncton.

Parmi ceux-ci, on retrouve Rémy Boudreau, Bruno Richard, Mathieu LeBlanc, Samuel LeBlanc, Ryan Chiasson, Alexandre Bernier, Robbie Graham, Alex Saulnier et Allain Saulnier.

Le coup de circuit

La période des transactions de la Ligue junior des Maritimes est maintenant terminée et certaines équipes de premier plan en ont profité pour ajouter plusieurs éléments parmi leurs effectifs.

C’est le cas, entre autres, du Blizzard d’Edmundston, qui a mis la main sur le gardien Marc-Antoine Bérubé-Jalbert qui viendra appuyer Alexandre Lyonnais, du défenseur Evan White et de l’attaquant Jonathan Assayag. C’est sans oublier que les Huskies de Rouyn-Noranda ont fait un beau cadeau à l’équipe en leur cédant le jeune joueur de centre de 17 ans Jérémy Duguay.

Déjà bien nanti à l’offensive avec les Brock McLeod, Tristan Gagnon, Chrystopher Collin, Isaac Chapman, Alex Arsenault, Chad Wilson et Paul Leroux, ainsi que Tristan Mercure, Chase Carter et Alex Lavoie à l’arrière, le Blizzard sera une équipe à surveiller pendant les prochaines séries éliminatoires.

Les Ramblers d’Amherst ont également été actifs en faisant les acquisitions, entre autres, du gardien Matt Normore, de même que des avants Dylan Seitz et Aidan MacIntosh.

Les Mariners de Yarmouth, eux, ont eu la main heureuse en allant chercher le joueur de centre Carson Lanceleve et l’arrière Jake Jurgeneit. On parle ici de deux joueurs qui apportent beaucoup de profondeur à une équipe déjà équipée pour veiller tard.

Les Bearcats de Truro ont eux aussi fait deux ajouts importants en Jason Imbeault et James Walker, qui étaient deux des trois meilleurs attaquants des Timberwolves de Miramichi. Imbeault est une machine à marquer des buts, lui qui occupe le deuxième échelon dans la MHL avec 29 réussites.

Étonnamment, les puissants Western Capitals de Summerside ont été plutôt tranquilles. Ils ont toutefois visé le coup de circuit en obtenant les droits d’Anderson MacDonald. L’ancien du Titan d’Acadie-Bathurst, devenu agent libre après quelques jours assez rock» n’ roll la semaine dernière, s’est toutefois trouvé du boulot avec les Sea Dogs de Saint-Jean.

Il n’empêche que les Western Capitals, premiers au classement général avec 29 victoires en seulement 35 matchs, sont les grands favoris pour tout rafler pendant les prochaines séries éliminatoires.

Les Flyers trop forts

La domination des Flyers de Moncton depuis quatre saisons dans la Ligue midget AAA du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard est phénoménale.

Depuis la saison 2016-2017, ils ont non seulement toujours occupé la tête du classement général, mais ils ont également remporté 113 de leurs 132 parties (113-14-5, 231 pts). Ils n’ont échappé que 33 points devant leurs adversaires, en plus de marquer 619 buts tout en allouant seulement 270 filets à l’opposant.

Ce n’est pas pour rien que les équipes de la LHJMQ vont régulièrement puiser dans cette puissance des Maritimes lors des repêchages annuels.

À ce sujet, six porte-couleurs des Flyers sont actuellement sur le radar de plusieurs équipes de la LHJMQ, soit les arrières Coen Strang, Dylan Gill, Jett McCullum et Matteo Mann, ainsi que les attaquants Samuel Savoie et Braeden MacPhee.

Parmi les autres joueurs du circuit que devraient trouver preneurs au prochain repêchage, on retrouve les défenseurs Jérémie Thibodeau et Jacob Long et l’avant Andrew Gweon des Caps de Fredericton, de même que les attaquants Kiefer Lyons des Vitos de Saint-Jean, Justin David du Moose du Nord, Simon Hughes et Colby Huggan des Knights de Charlottetown, et Donovan Arsenault du Wild de Kensington.

Beau plateau pour Mika Cyr

Il ne manque plus que huit buts à Mika Cyr pour devenir le 20e hockeyeur du Nouveau-Brunswick à réaliser une saison de 30 buts dans la LHJMQ.

Il rejoindrait ainsi un club sélect composé d’Andrew McKim, Peter Trainor, Yvon Vautour, Dean Ouellet, Dominic Noël, Mathieu Melanson, Sean Couturier, David Carson, John LeBlanc, Zack Phillips, Sid Veysey, Kelsey Tessier, Todd Sparks, Brett Lutes, Guillaume Doucet, Everett Sanipass, Jordan Clendenning, Alex Saulnier et Allain Saulnier.

Mieux encore, si jamais il parvient à enfiler l’aiguille à 19 autres reprises d’ici la fin du calendrier régulier, Mika Cyr deviendra seulement le 10e joueur du N.-B. à marquer 100 buts dans carrière dans la LHJMQ.

Les neuf autres sont Andrew McKim (171 buts), Yvon Vautour (115), Dean Ouellet (107), Mathieu Melanson (106), Todd Sparks (104), Kelsey Tessier (103), Peter Trainor (103), Dominic Noël (100) et Brett Lutes (100).

Les Néo-Brunswickois dans l’OHL

J’ai entamé il y a plusieurs mois une recherche visant à retrouver les hockeyeurs du Nouveau-Brunswick qui ont disputé au moins une rencontre dans la Ligue de hockey junior majeur de l’Ontario (OHL).

J’ai réussi à en retrouver 62, dont Danny Grant, Roland Melanson, Willie O’Ree, Greg Malone, Buster Harvey, Mike Eagles et même l’actuel entraîneur-chef des Alpines de Tracadie Brian Basque.

Je suis toutefois convaincu qu’il y en a beaucoup plus qui y ont évolué, particulièrement dans les années 1950, 1960 et 1970. Si jamais vous êtes en mesure de bonifier cette liste, ne vous gênez surtout pas.

Voici donc les 62 joueurs (en ordre alphabétique) retrouvés jusqu’ici: Oscar Allain, Dave Arsenault, Kevin Barry, Brian Basque, Luc Belliveau, Andy Bezeau, Rob Boldon, Jon Carter, John Chartrand, Craig Crawford, Ray Cyr, Dick Dawson, Joshua Day, Dennis Dewar, Mike Eagles, Hartley Estabrooks, Dan Ferguson, Tyson Flinn, Dick Gamble, Denis Gaudet, Gary Geldart, Tom Gemmell, Ryan Gillis, Danny Grant, Jeff Grant, Gary Harmer, Buster Harvey, Dan Haylow, Paul Higgins, Andy Johnson, Shane Kenny, Daryl Lavoie, Don LeBlanc, Rob MacKenzie, Blair MacPherson, Donald MacPherson, Greg Malone, Jim Malone, Jamie McKinley, Larry McMorran, Bruce Melanson, Roland Melanson, Mike Mole, Dave Murphy, David Myles, Corey Neilson, Peter Nevin, Neil Nicholson, Willie O’Ree, Scott Osborne, Philippe Poirier, Rick Scammell, Marcus Schofield, Blake Schryer, Brad Shepard, Jason Sproul, Justin Steinbach, John Stevens, Tom Steeves, Gord Titcomb, Jeff Walker, Wes Ward.