«L’énergie de l’esprit est l’essence de la vie.» – Aristote

Vous avez l’impression de ne pas savoir qui vous êtes? Vous vous sentez égaré? Vous vous demandez quelle est votre vraie nature? Quelle est votre essence?

A (Conseillère): Bonjour! Quelle est la raison principale de ta consultation aujourd’hui?

B (Client): Je me sens stressé, un peu anxieux.

A: Je vois. Permets-moi de te poser une question indiscrète: est-ce que tu t’aimes?

B: Quoi?… Pff… Bonne question… Je ne sais pas…

A: Alors, une autre question: est-ce que tu te connais réellement?

B: Ah! ah! J’aimerais bien dire que oui, mais j’admets que je ne sais plus qui je suis.

A: D’accord. Une question un peu plus facile maintenant: qu’est-ce qui t’apporte de la joie?

B: Euh… J’adore mes deux enfants, qui sont de jeunes adultes maintenant. J’aime ma copine. J’aime aller dans le bois en motoneige… Ah oui! J’aime le silence et les odeurs de la forêt. Et les levers de soleil! J’aime cuisiner…

A: Bien! Ça me donne une petite idée de ce qui compose ton essence. Fais-tu de la place dans ta vie pour tout ça?

B: Pas vraiment.

A: Où mets-tu ton énergie?

B: Je travaille beaucoup, je suis fatigué. Je ne me rappelle plus de la dernière fois que j’ai regardé le soleil se lever. Mes enfants habitent loin. J’ai mal au dos quand je suis sur ma motoneige trop longtemps.

A: Revenons un peu à ton essence. J’ai vu tes yeux briller lorsque tu me racontais ce qui te fait vibrer. Je t’encourage à mettre ces aspects personnels à la lumière et à reconnaître ta propre essence − sans la comparer à celle des autres.

B: Je n’ai jamais pris le temps de penser à ça… le temps de me connaître.

A: Ressens ton essence. Ressens la pulsion de vie en toi. Il est bien difficile de s’aimer lorsqu’on ne se connaît pas, lorsqu’on ignore son essence.

(Deux minutes de silence s’ensuivirent où la confusion du client semble faire place à la lucidité.)

B: Tu sais quoi? J’ai envie de m’aimer.

A: Génial! C’est courageux de te l’avouer. Es-tu prêt à approfondir la connaissance de toi-même? À prendre le temps d’explorer ta propre nature?

B: Je pense que oui.

A: Durant le processus, donne vie à des éléments qui éveillent ton essence. Va voir un lever de soleil. Marche dans le bois − ou fais-toi tirer à plat ventre sur une luge − et respire à pleins poumons.

B: Ha! ha! J’ai justement une bonne luge pour ça. Je rirais aux larmes…

A: Ha! ha! Oui, j’imagine! Blague à part, je souhaite que tu puisses désormais arriver à te voir tel que tu es. Et t’aimer.

Osons reconnaître qui nous sommes!

Défi de la semaine

Voici un exercice que propose l’auteur Lessard: faire une liste de vos beautés intérieures. «Inscrivez-y toutes les qualités, tous les dons et les talents qui vous font vibrer, et ce, en toute humilité et sans fausse modestie. Vous pourrez enrichir progressi-vement cette liste au fil de votre parcours de reconnaissance de soi.»¹

¹Lessard, P. (2016). Éveillez votre pouvoir de guérison. Montréal: Le jour, p.86.