COVID-19: cinq infos à démentir au plus vite

On entend tout et n’importe quoi sur la COVID-19. Cette épidémie qui paralyse la planète entière est une aubaine pour les arnaqueurs en tout genre. Mais parfois, les fausses nouvelles n’ont même pas d’intention mercantile. Elles sont juste là pour décrédibiliser la parole scientifique. Conséquence, elles mettent actuellement en danger des milliers, voire des millions de vies. Pour éviter de tomber dans les pièges des infox, l’Acadie Nouvelle met fin à cinq idées reçues, très répandues sur la Toile. Ces affirmations que vous voyez circuler toute la journée sur les réseaux sociaux ont été démenties catégoriquement par l’OMS.

Prendre un bain chaud protégerait contre la COVID-19

FAUX: Même si cela relaxe et fera descendre grandement vos angoisses, prendre un bain chaud n’empêche pas de contracter la COVID-19. Durant votre trempette suffocante, la température du corps reste en effet normale, c’est-à-dire entre 36,5°C et 37°C, quelle que soit la température de votre bain ou de votre douche. Par ailleurs, notez qu’il peut être dangereux de prendre un bain très chaud à cause du risque de brûlure. Pour résumer, retenez surtout que le meilleur moyen de se protéger contre la COVID-19 reste toujours de se laver les mains fréquemment. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s’y trouver et évite qu’on ne soit contaminé en se touchant les yeux, la bouche ou le nez.

Se rincer régulièrement le nez avec une solution saline aiderait à prévenir l’infection contre le coronavirus

FAUX: Laissez vos narines un peu tranquille! À ce jour, rien ne prouve que le fait de se rincer abondamment le nez avec une solution saline protégerait les personnes contre les infections respiratoires, telles que le nouveau coronavirus. Il existe seulement quelques éléments probants indiquant que cette pratique aiderait les gens à se remettre plus rapidement d’un rhume. À oublier donc pour la COVID-19…

Manger de l’ail aiderait à prévenir l’infection par le nouveau coronavirus

FAUX: Dans le cadre de l’épidémie actuelle, rien ne démontre que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus. Néanmoins, il faut tout de même reconnaître que certains aliments ou boissons ont pour effet de renforcer notre système immunitaire. Et cela pourrait être utile en cas de maladie. Peu importe laquelle d’ailleurs. Parmi ces trésors alimentaires, on trouve les champignons, les piments, les crucifères (comme les choux par exemple), le thé vert, le jus de raisin… et bien évidemment l’ail. Les bienfaits de ces aliments sur l’immunité ont tous été validés par plusieurs études publiées dans des revues scientifiques.

La pulvérisation d’alcool ou de chlore sur tout le corps tuerait le nouveau coronavirus

FAUX: Vaporiser de l’alcool ou du chlore sur votre corps ne tuera pas les virus qui ont déjà pénétré dedans. Pire, la pulvérisation de ces substances peut être nocive pour les vêtements ou les muqueuses (les yeux, la bouche). Conclusion, l’alcool et le chlore doivent uniquement être utilisés comme désinfectants pour les surfaces. Au même titre que l’eau de javel. Dans cette liste, vous pouvez d’ailleurs éliminer l’huile de sésame inefficace pour éliminer la COVID-19 d’une maison. Attention aux produits miracles!

Boire beaucoup d’eau ou se gargariser avec de l’eau tiède salée ou vinaigrée protégerait contre la COVID-19

FAUX: Entendez-bien et il n’y a aucun doute sur le sujet , ni l’eau froide, ni l’eau chaude, ni l’eau tiède, ni l’alcool, ni aucune boisson, qu’elle soit salée ou vinaigrée, ne protège contre la COVID-19. Selon les experts médicaux, il faudrait exposer le nouveau coronavirus à une température de 65 degrés Celsius pendant cinq à dix minutes minimum pour l’éliminer. Or, il n’est pas possible d’atteindre ces conditions à l’intérieur du corps. Sauf à prendre un très grand risque.

Au sujet des boissons, il faut juste garder en tête que rester bien hydraté en buvant de l’eau fréquemment est toujours important pour la santé globale. Pour un adulte, on parle de huit verres de 200 ml d’eau par jour, soit 1,5 L, en moyenne.

Voilà, cette chronique pour faire taire les fausses rumeurs est terminée. Mais quelque chose me dit que vous aurez droit à une seconde session très vite. Car ce top 5 aurait pu être bien plus long malheureusement En attendant, propagez l’information (locale et scientifique), pas le virus!