«Seule l’acceptation peut transformer une situation pour le mieux.» – Lise Bourbeau

Même si nous sommes partiellement confinés à la maison, notre esprit est libre. Libre de réagir comme bon nous semble face aux événements que la vie nous présente.

Nous vivons actuellement de grands changements mondiaux. Rien de moins qu’une période qui marque l’histoire de l’humanité. Il est en notre pouvoir de choisir comment nous réagissons à cette pandémie. Nous avons le libre arbitre de donner (ou non) un sens à ces temps incertains.

Tous les habitants de la planète sont appelés à vivre cette situation inattendue et, même si cela risque d’être difficile, il est possible de choisir d’accepter la situation en toute humilité et d’y faire face avec solidarité.

Et si nous examinions cette période charnière sous un différent angle? Hormis la tragédie, pouvons-nous y trouver quelque chose d’utile pour notre évolution personnelle? Pour l’évolution humaine?

Divergences d’attitudes

Devant un bouleversement, quel qu’il soit, il est facile de se sentir abattu. Je tiens à préciser que les émotions que nous ressentons découlent directement des pensées et des attitudes que nous choisissons. Or, devant une crise, nous avons le pouvoir d’avoir une disposition à l’optimisme.

Et vous, quelles attitudes voulez-vous adopter?

– Voulez-vous prendre une attitude de découragement et de pessimisme?

– Voulez-vous opter pour une attitude de fuite devant la souffrance?

– Voulez-vous prendre la résolution d’avoir une attitude d’acceptation et d’adaptation?

– Voulez-vous vous efforcer d’avoir une attitude de résistance intérieure?

– Voulez-vous posséder une attitude de respect et de générosité?

– Voulez-vous développer une attitude de confiance et d’espoir?

Chacun est libre de choisir les pensées et les attitudes qui l’aideront à composer avec les déconvenues et à bien cheminer dans sa vie.

Attitude de gratitude

Je souhaite remercier les enseignants de l’attitude positive dont ils font preuve à l’égard de nos enfants. Dans mon rôle de «pédagogue improvisée», je distingue un tout petit peu plus les défis auxquels ils sont confrontés. Chapeau! Cent chapeaux! Quand j’entends mes enfants se plaindre durant ce que j’appelle fièrement «l’école amusante à la maison» (au fait, mes chers écoliers disent ne pas la trouver amusante et ne comprennent même pas son appellation), j’ai surtout envie de crier: mille chapeaux!

Dr Peale, auteur de La pensée positive, soutient ceci: «Votre manière de voir les choses, l’attitude que vous prenez et les tendances de votre pensée indiquent si oui ou non votre corps sera rempli de ténèbres, de tristesse ou bien de lumière et de joie. C’est votre manière de regarder la vie, de voir les choses qui fait toute la différence.»¹

Accueillons l’optimisme!

J’invite respectueusement vos partages et questions.

Défi de la semaine

Faites une description (écrite ou orale) des attitudes que vous désirez posséder. Chaque matin au réveil, affirmez avoir développé cette manière d’être. Pratiquez ces attitudes tout au long de la journée.

¹Peale, N. V. (1988). La pensée positive. Saint-Hubert: Un monde différent, p. 32.