Votre télé sur le net – 23 mai

J’ai vu pour vous

I KNOW THIS MUCH IS TRUE – (HBO)
Cette série, dans laquelle Mark Ruffalo (Hulk dans l’univers cinématographique Marvel) interprète des jumeaux est dense, lourde et extrêmement difficile à regarder. On y suit Dominik, un peintre en bâtiment qui prend soin de son jumeau, Thomas, qui souffre de schizophrénie et de paranoïa. La vie des deux hommes balance quand Thomas s’ampute une main dans une bibliothèque en guise de sacrifice. Plutôt que d’être interné dans un centre spécialisé, Thomas est détenu en prison. Dominik fait de son mieux pour que son frère soit transféré, mais se heurte à une bureaucratie insensible. La maladie mentale et son impact sur l’entourage d’un malade nous sont présentés de façon très crue. Grâce à l’extraordinaire jeu de Ruffalo, chaque scène est un véritable supplice pour le spectateur. Pour l’ambiance, pensez au film Marriage Story, mais sans histoire d’amour et en beaucoup plus sombre. (4/5)

DÉRAPAGES (inhuman ressources) (Netflix)
Très intéressante entrée que cette minisérie française de six épisodes qui est inspirée du roman Cadres noirs, de Pierre Lemaître. Il est impossible de résumer cette histoire pleine de rebondissements en quelques lignes. Je me contenterai donc de dire qu’il s’agit du récit d’un Parisien, Alain Delambre (Eric Cantona), acculé au pied du mur par la société qui choisit de rouler une multinationale et de remettre son sort entre les mains de la justice. Dérapages est profondément teintée de gris, nous forçant constamment à redéfinir notre position sur qui sont les bons et qui sont les méchants dans toute cette histoire. On nous propose aussi une incursion angoissante dans l’impitoyable service carcéral français. Ce que j’ai toutefois préféré, c’est le fait que Dérapages est totalement imprévisible. Cantona se débrouille assez bien dans le rôle du chômeur entêté et déterminé. La Québécoise Suzanne Clément est aussi solide – même si j’aurais de beaucoup préféré qu’elle conserve son accent. (4/5)

 

À surveiller cette semaine

SPACE FORCE (Netflix) (en ligne vendredi)
Cette série de Greg Daniels est peut-être la plus attendue du mois. Daniels s’est fait connaître à titre de scénariste pour The Office, The Simpsons, Saturday Night Live et Parks and Recreation, notamment. Il est ici réuni à Steve Carrell (qui tenait le premier rôle dans The Office) dans une série humoristique et satirique portant sur une équipe d’officiers de l’armée américaine chargée de mettre sur pied une division qui assurerait la défense… de l’espace. Outre Carrell, John Malkovich et Ben Schwartz font partie de la distribution.

RAMY – saison 2 (HULU) (en ligne vendredi)
Succès-surprise du printemps 2019, Ramy est de retour avec de nouvelles intrigues (et d’autres questionnements existentiels). La série raconte l’histoire d’un musulman du New Jersey âgé de 20 ans qui tente de définir son identité entre le conservatisme de sa religion et l’attitude kamikaze de ses amis. Ramy Youssef, qui s’est inspiré de sa propre expérience pour pondre le concept de l’émission, interprète également le personnage principal, ce qui lui a valu un Golden Globe l’an dernier. Les dix épisodes de la deuxième saison seront mis en ligne vendredi.