L’énigme Maritime Iron

Le dossier Maritime Iron a le don de chambouler la classe politique néo-brunswickoise de telle sorte qu’on ait du mal à reconnaître le haut du bas et la gauche de la droite.

Les progressistes-conservateurs de la province n’ont jamais vraiment manifesté jusqu’ici d’intérêt réel pour la cause climatique et la lutte au réchauffement de la planète. Ils n’hésitent toutefois pas à souligner l’impact de Maritime Iron sur l’environnement et la nécessité de cesser de brûler du charbon à Belledune en 2030 parmi les obstacles à la réalisation de ce projet.

On peut se demander si le gouvernement de Blaine Higgs se préoccuperait autant de l’environnement si Maritime Iron voulait construire son usine de transformation de fer à Saint-Jean plutôt qu’à Belledune. S’il est impossible de connaître la réponse à cette question, il est probablement pertinent de noter que les progressistes-conservateurs ne perdront pas un seul vote si le projet dans le nord de la province finit par être abandonné.

Il est également difficile de prendre au sérieux les préoccupations environnementales des bleus lorsque l’on sait à quel point leur taxe sur la consommation de carbone est ridiculement faible.

À l’autre bout du spectre politique, les libéraux demandent au gouvernement de continuer à négocier directement avec Maritime Iron pour que ce projet se concrétise en dépit de ses impacts sur l’environnement et du refus d’Énergie NB pour qui le projet serait tout simplement trop coûteux.

Le chef du Parti libéral, Kevin Vickers, s’est pourtant décrit à plus d’une reprise comme «plus vert que les verts» sur les questions d’environnement.

M. Vickers semble toutefois avoir décidé de miser sur un certain type de développement économique et un certain type de création d’emplois plutôt que sur l’environnement et ses possibles débouchés.

Heureusement pour eux, nos politiciens n’auront de toute évidence pas à se casser la tête encore longtemps au sujet de Maritime Iron. Même si en théorie le projet n’est pas complètement mort, il n’a jamais été aussi loin de devenir réalité.