«Il ne faut pas être noir pour lutter contre le racisme ou femme pour tenir des propos féministes.» – Éric-Emmanuel Schmitt

Cette idéologie qui prétend que certains groupes d’humains sont supérieurs à d’autres est actuellement sous les projecteurs. Aux quatre coins de la planète, on a recours à des manifestations pacifiques afin de dénoncer le racisme.

Cela prend du temps à profondément changer l’attitude d’hostilité que certains manifestent à l’égard des personnes différentes d’eux. N’oublions pas que des siècles durant, on a transmis le schéma de domination.

Ainsi, il arrive que les systèmes que nous forgeons en tant que société soient implicitement discriminatoires. Nous devons d’abord reconnaître nos conditionnements afin d’arriver à une vraie transformation de la conscience collective.

Arrogance

Quelle arrogance que de croire qu’un groupe d’humains différents de nous – au niveau de l’ethnie, de l’âge, de la religion, du sexe, de la nationalité ou de l’orientation sexuelle – soit inférieur! Qui nous a désignés experts? Qui nous a nommés Dieu? Qui nous a dotés d’omniscience? Qui nous a sommés de créer une hiérarchie de groupes d’humains? En effet, nos préjugés peuvent nous mener à faire preuve d’une certaine présomption.

Génération Z

J’ai la conviction que les enfants d’aujourd’hui ont le pouvoir de construire un avenir davantage ouvert et égalitaire.

Nous avions une discussion familiale aujourd’hui à propos de la marche qui allait avoir lieu dans notre ville lorsqu’un commentaire, pur et sincère, de mon fils de 10 ans m’a émue.

«Mais, ce n’est rien de plus qu’une différence dans la couleur de peau, comment peut-il y avoir des gens qui sont dérangés par ça?» Sa remarque m’a touchée parce qu’il l’a dit avec tant de confusion et de candeur – sans colère ni jugement. Il ne parvenait tout simplement pas à comprendre comment la couleur de peau pouvait poser problème.

Les personnes de grande taille ne sont pas en guerre contre les personnes courtes. Les personnes chauves ne sont pas en conflit avec les blonds. Les personnes aux lobes d’oreilles attachés ne sont pas opprimées; celles aux lobes d’oreille libres sont… libres. Ridicule? Bien sûr. Tout comme l’est la discrimination envers les humains différents de soi.

Le racisme est une attitude acquise. Non innée. Bien que la tâche soit complexe, nous pouvons choisir de nous libérer des conditionnements discriminatoires.

Non-violence

En lisant un ouvrage biographique sur Martin Luther King, deux passages m’ont particulièrement interpellée.

«Partout dans le monde, des hommes de couleurs de peau différentes, d’origines différentes, de religions différentes, se battent entre eux, sans autre raison que leurs différences. Blancs contre Noirs, Noirs hutus contre Noirs tutsis, musulmans contre juifs, chrétiens contre musulmans, Chinois contre Tibétains bouddhistes, catholiques contre protestants…»

Différences, différences, différences! Pourtant, les différences, c’est un cadeau de la vie. King adhérait à la philosophie de la non-violence. Il affirmait: «L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine, seul l’amour le peut.»¹

Soyons solidaires!

Défi de la semaine

Que ce soit par le biais d’actions, de paroles ou de pensées, appuyez des initiatives pacifiques qui contrent les préjugés.

¹Labbé, B. et Puech, M. (2003). Martin Luther King. Tolouse: Milan, p.16, p.58.