Votre télé sur le net – 27 juin 2020

J’ai vu pour vous

Perry Mason – (HBO Max + Crave)
Il est difficile de se faire une opinion sur la qualité d’une série télévisée en se basant sur un seul épisode de 57 minutes, mais une chose est certaine, ce Perry Mason a peu à voir avec celui qu’a interprété le Canadien Raymond Burr au petit et au grand écran pendant plusieurs décennies. Le personnage principal n’est tout d’abord plus avocat, mais bien détective privé. Il n’a pas non plus la classe, l’assurance et la dignité que lui a données Burr, le Mason de Matthew Rhys étant divorcé, mal rasé, alcoolique et sans le sou. Dans cette nouvelle minisérie, dans le Los Angeles des années 1930, Mason enquête sur le meurtre d’un bambin qui avait au préalable été kidnappé. Le rythme du premier épisode est plutôt lent en raison de nombreuses intrigues secondaires. Le jeu de Rhys et l’ambiance feutrée sont toutefois remarquables. Les sept autres épisodes de la minisérie seront mis en ligne à raison d’un par semaine chaque dimanche jusqu’au 9 août. Est-ce que le premier a réussi à me convaincre d’écouter les sept autres? Pas vraiment. (3/5)

À surveiller cette semaine

Dark – Saison 3 (Netflix) (En ligne samedi)
Si vous êtes un habitué de cette chronique, vous connaissez mon amour pour la série de science-fiction allemande Dark. On y suit un adolescent, Jonas, qui voyage dans le temps afin d’empêcher une catastrophe de décimer sa petite ville. Complexe, brillante et bourrée de mystères, cette série est une des meilleures à avoir vu le jour ces dernières années. Cette troisième et dernière saison explorera assurément le concept des univers parallèles. Espérons que les réponses seront à la hauteur de l’intrigue!

I’ll Be Gone in the Dark (HBO Max + Crave) (En ligne dimanche)
Les séries docu-séries criminelles ont la cote sur les plateformes de diffusion en continu. En voici une nouvelle, celle-là sur le Golden State Killer, un homme soupçonné de 13 meurtres, 50 viols et plus de 100 entrées par effractions en Californie, de 1974 à 1986. La série est adaptée d’un livre de Michelle McNamara. Elle consiste en une succession d’entrevues avec des policiers, des survivants et des membres des familles des victimes, le tout entrecoupé de lectures de passages du livre de McNamara récités par la comédienne Amy Ryan.

Unsolved Mysteries (Netflix) (En ligne mercredi)
Le début du mois est chargé sur Netflix avec la deuxième saison de la série finlandaise Deadwind (mercredi), un remake de la série The Baby-Sitters Club (vendredi) et la finale de la série espagnole Cable Girls (vendredi). Je vous propose toutefois Unsolved Mysteries, une mise au goût du jour par l’équipe de Stranger Things d’une série extrêmement populaire née dans les années 1980. Comme son titre l’indique, on tente d’y résoudre des mystères…

Hamilton (Disney+) (En ligne vendredi)
Juste à temps pour les fêtes du 4 juillet, Disney+ offre à ses abonnés une captation de la comédie musicale à succès qui est présentée sur Broadway depuis 2015. Récipiendaire de 11 prix Tony, la pièce raconte la vie d’Alexander Hamilton, un des pères fondateurs des États-Unis, le tout accompagné de… 48 chansons. Le spectacle est considéré comme un classique, tout comme la bande sonore. À découvrir.