Le Nord se sent oublié, M. Higgs

Blaine Higgs réalise-t-il qu’il est le premier ministre de tout le Nouveau-Brunswick et pas seulement du Sud? À le voir aller ces derniers temps je n’en suis pas convaincu.

Le Restigouche a été frappé de plein fouet par les effets collatéraux d’une éclosion de COVID-19. Blaine Higgs a choisi de ne pas mettre en œuvre des mesures d’appui ciblant cette région.

Les élus locaux et provinciaux du Madawaska et du Restigouche ont demandé la création d’une bulle avec les communautés québécoises voisines. Le premier ministre n’a rien voulu savoir.

Les maires lui ont demandé une rencontre d’urgence. Il leur a répondu qu’il est trop occupé et leur a offert de leur envoyer le ministre de la santé.

Parallèlement à tout ça, on a appris que le gouvernement ne renouvellera pas les fonds du Nord et de la Miramichi (qui arrivent à échéance le 31 mars 2021). Il va redistribuer l’argent sans de nouveaux fonds qui aideront notamment les régions rurales de toute la province.

Ça commence à faire beaucoup. Je veux bien croire qu’aucun membre de son caucus ne représente une circonscription située au nord de Miramichi.

Mais à un moment donné, Blaine Higgs doit bien entendre la grogne qui monte.

Ça ne prend pas la tête à Papineau pour voir que le Nord se sent de plus en plus oublié et qu‘il n’est pas traité avec le même respect que le Sud. Le lien de confiance qui lie le Nord au premier ministre – qui n’était déjà pas hyper fort – fond à vue d’œil.

Il faudrait au moins qu’il trouve le temps de rencontrer les élus de cette région au lieu de leur envoyer le ministre de la Santé. Ce n’est pas la mer à boire.

Cela ne réglerait pas tout, c’est clair. Mais ce serait un pas dans la bonne direction.

En leur tendant la main, Blaine Higgs lancerait le message qu’il n’y a pas que le Sud qui compte à ses yeux. Le Nord le mérite bien.