«Ne renoncez jamais à un rêve juste à cause du temps qu’il faudra pour l’accomplir. Le temps passera de toute façon.» – Earl Nightingale

Voir une aurore boréale. Avoir une parole impeccable. Visiter le Labrador. Identifier de nombreuses constellations. Fonder un organisme sans but lucratif. Jouer de la clarinette. Devenir végétarien. Occuper un emploi passionnant. Adopter des enfants. Faire du bénévolat à l’international. Construire un garage. Pratiquer le surf. Apprendre une langue étrangère. Suivre un cours de mécanique. Être authentique. Parler en public. Chanter dans une chorale. Appartenir à une écocommunauté. Traverser le détroit de Northumberland à la nage. Participer à une retraite de méditation. Lutter pour les droits des peuples autochtones. Cultiver la gratitude.

Je viens d’achever un livre qui m’a fait… rêver. La trame du récit était la merveille de découvrir et de réaliser cinq grands rêves de vie, propres à soi. Les exemples de rêves que j’ai énumérés à l’ouverture de cette chronique ont pour but de vous encourager à rêver vous aussi. Je ne vous ai pas épargnés, hein? Ev t je pourrais continuer longtemps, je vous assure.

Réaliser une peinture murale. Élever des chèvres. Jouir d’une relation conjugale harmonieuse. Vendre du pain maison au marché. Passer au service au volant d’un McDo dans un chariot de supermarché. (Je suis déjà passée par là…) Bon, ça suffit les exemples!

Enthousiasme

Captivée par mes rêveries, j’ai proposé à ma famille de se prêter à l’exercice avec moi: s’ensuivirent des quêtes personnelles afin d’arriver à nommer cinq grands rêves de vie chacun. De nombreuses idées ressortirent, toutes différentes les unes des autres. L’enthousiasme qui se dégageait de notre perception renouvelée de la vie était palpable.

Épreuves

Force est de constater que nous devons affronter nos peurs et surmonter des écueils pour tenter notre chance comme réalisateur de rêves, mais cela n’en vaut-il pas la peine? Quant à moi, la réponse est oui. Sans équivoque. Certes, l’idée d’une vie confortable avec peu de risques a ses attraits, mais une existence où nous nous lançons pour vivre nos rêves me semble plus séduisante.

Direction

Nos occupations quotidiennes ne concordent pas toujours avec nos idéaux de vie.

Or, nourrir des rêves et croire en eux nous donne une direction, un sens. Ces rêves nous rendent plus passionnés de la vie; nos âmes en vibrent. Nos desseins éloignent le sentiment du vide existentiel et nous rapprochent de notre nature profonde.

Dans le livre de Strelecky qui m’a inspiré cette chronique, on peut lire ces paroles averties: «Il y a, dans notre âme, un lieu où nous nourrissons nos plus grands désirs. Ces désirs sont nos cinq grands rêves de vie.»¹

Écoutons l’appel intérieur!

J’invite respectueusement vos partages et questions.

Défi de la semaine

Vous l’avez deviné. Dès maintenant, déterminez cinq grands rêves de vie. Couchez le tout sur papier. Choisissez un de ces rêves et cultivez-le.

¹ Strelecky, J.P. (2010). Le safari de la vie. Québec: Le Dauphin Blanc, p.9.