Des lieux pour stimuler la créativité et les innovations au N.-B.

De plus en plus de laboratoires de fabrication (nommés aussi fab labs) se créent à travers le monde et sont présentés comme étant de nouveaux lieux de collaboration ouverts à tous et au sein desquels il est possible de presque tout fabriquer.

Ces espaces de fabrication mettent à disposition de toutes personnes (gratuitement ou à moindres frais) leurs machines (imprimante 3D) et leurs outils (machine de découpe laser notamment) dans le but d’aboutir à la fabrication d’un objet, voire d’innovations numériques. Ils facilitent un apprentissage par la pratique, voire aussi par un partage de compétences entre les utilisateurs du lieu.

Il s’agit de laboratoires communautaires propices aux échanges de connaissances et de ressources de diverses personnes appartenant à un domaine professionnel particulier tel que ceux du web, des technologies de l’information et de la communication, mais aussi de ceux de la santé, des arts et des sciences par exemple.

En somme, toute personne (quel que soit l’âge ou niveau de compétences) ayant une idée peut bénéficier d’un tel lieu pour faire des essais (prototypage), puis créer librement et rapidement un objet physique ou numérique, car le lieu met à disposition les moyens nécessaires.

Le rôle d’un laboratoire de fabrication est aussi de tenter de développer un rapport de confiance entre les utilisateurs, en jouant les entremetteurs pour susciter les rencontres et le partage des outils et des connaissances. Ce stimulus peut se faire par l’utilisation des ressources en sa possession ou encore en y facilitant la circulation des connaissances et les rencontres par l’organisation d’ateliers de fabrication, d’ateliers-découvertes, ou encore tout type de rencontres entre ses utilisateurs.

Ces lieux de fabrication se créent tant dans les grandes villes que dans les régions éloignées, mais aussi dans de multiples secteurs d’activité (informatique, robotique, technologique, éducation, culturel, artistique…). On en répertorie actuellement près de 1300 dans 30 pays à travers le monde.

Dans la province voisine du Nouveau-Brunswick, le Québec, on dénombre, à ce jour, 74 lieux existants ou en projet. Cela atteste de l’engouement pour les laboratoires de fabrication. Pour autant au Nouveau-Brunswick, de tels espaces sont peu nombreux. Il existe des labos créatifs, mais il s’agit majoritairement de lieux présents dans les milieux éducatifs et accessibles à un public réduit composé principalement des élèves des écoles concernées. Il ne s’agit donc pas de lieux ouverts à tous.

Les laboratoires de fabrication contribuent, pourtant, à la démocratisation des savoirs, à une fabrication citoyenne, sans omettre sa valeur éducative, économique et socioculturelle. Ils constituent des lieux de partage et d’expérimentation rapide, facilitant l’autonomie, la collaboration, et défaisant, ainsi, les relations hiérarchiques traditionnelles au profit de modalités de coopération plus horizontales, participatives et ouvertes.

En facilitant le développement de ces catégories d’espaces de fabrication sur son territoire, le Nouveau-Brunswick pourrait voir son activité économique stimulée par les initiatives et créations innovantes émanant des lieux et répondrait aussi aux attentes des jeunes générations, désireuses d’autonomie et de liberté créatrice.