Flexibilité et patience

Les parents n’ont pas la vie facile ces temps-ci! Chez nous, le conseil scolaire francophone vient de rendre publique sa politique de rentrée scolaire et le document prévient: «de la flexibilité et de la patience seront de mise». En effet!

Tout d’abord, le plan prévoit trois scénarios: une réouverture complète des six écoles après la longue fin de semaine, presque comme si de rien n’était, hors bien sûr des mesures sanitaires et de distanciation physique. Pas de masques en classe, reprise des activités parascolaires, etc. Si la province revoit à la hausse le risque de contamination, le second scénario entrera en jeu: seulement 30% à 50% de l’enseignement se fera en classe et le reste en ligne. Si la situation empire encore, on passera alors à la fermeture des écoles et on reprendra l’enseignement en ligne exclusivement.

J’ai lu les plus de 20 pages du document et on peut dire que tout est prévu: de l’utilisation des fontaines d’eau (pour remplir des bouteilles individuelles uniquement) aux tapis dans les classes (proscrits complètement) à l’interdiction pour les parents d’entrer dans l’école et au port du masque dans l’autobus.

Il n’y a plus qu’à espérer que ça marche et vu les petits nombres dans les classes du système francophone, les chances sont sans doute meilleures que dans les grosses écoles anglophones. Cependant, tout dépendra du niveau de risque dans la province et donc les parents devront se croiser les doigts et essayer de prévoir.

Je me souviens bien des compétences de jongleur et d’équilibriste nécessaires pour combiner enfants à l’école et carrière à temps plein pour chaque parent! Je suis donc particulièrement touchée par le défi actuel. Remarquez bien, ça pourrait être pire: à Saint-Pierre et Miquelon, à une semaine de la rentrée, alors que les parents terminent tout juste leurs vacances, on annonce que la rentrée scolaire est repoussée… d’une semaine. Au secours!