Cette semaine, je réponds aux questions d’un lecteur au sujet de ce délicieux légume racine.

La betterave amène certainement son lot de couleurs à tous les plats auxquels on l’ajoute! Riche en minéraux, en vitamines, en fibres et possédant un pouvoir antioxydant extraordinaire, ce légume à la chair tendre et légèrement sucrée a tout pour plaire en cuisine. Profitons donc de la saison pour en faire de belles provisions et ainsi en profiter durant tout l’hiver.

Guide d’achat

Choisir de belles betteraves n’est pas très compliqué! On opte pour celles qui sont fermes et dont la peau est lisse, uniforme et dépourvue de taches et de fissures. Idéalement, elles doivent encore avoir leur feuillage.

Si vous souhaitez vous faciliter la vie, sachez que les betteraves sont aussi offertes dans les supermarchés, emballées sous vide, surgelées, en conserve ou marinées.

Conservation

Pour prolonger la fraîcheur des betteraves, on suggère de conserver le feuillage. Sinon, elles se déshydrateront trop rapidement durant l’entreposage.

À défaut d’avoir une chambre froide (où les températures approchent le point de congélation), les betteraves se conservent très bien au frigo, dans le bac à légumes. Il suffit de les placer dans un sac de papier. Ainsi, elles se conserveront environ deux semaines. Si vous souhaitez cuisiner le feuillage, n’attendez pas trop longtemps. Au-delà de trois à cinq jours, il commencera à flétrir.

Cuisson de la betterave

Avant de cuire les betteraves, il est important d’en brosser délicatement la pelure sous un filet d’eau. On peut aussi les frotter doucement entre les doigts.

Pour favoriser une cuisson uniforme, on prend soin de choisir des betteraves de la même taille.

On peut choisir de les faire cuire au four, les bouillir, les cuire à la vapeur ou au micro-ondes et même sur le gril. Internet regorge de recettes.

À vous de les découvrir!

Pour minimiser la perte de nutriments durant la cuisson, on suggère de cuire la betterave avec la pelure. D’ailleurs, elle se pèle bien mieux une fois cuite! Il suffit de presser la pelure entre les doigts sous un filet d’eau.

Astuces culinaires

Comestibles de la racine jusqu’aux feuilles, la betterave se consomme de mille et une façons. Voici quelques idées:

– On la sert en spirales dans un bol bouddha ou une salade;

– On la coupe en dés et on l’ajoute aux salades de légumes, de couscous, de quinoa ou de pâtes;

– On la sert en bortsch ou en potage coloré;

– On la tranche et on la saute dans de l’huile avec des échalotes;

– On la cuisine en marinade ou en chutney;

– On l’ajoute dans une salade de fruits citrins;

– On la réduit en purée et on l’ajoute dans les préparations de gâteaux, de muffins ou de brownies;

– On l’ajoute à la préparation de frappés;

– On la transforme en houmous;

– On la cuit au four avec des carottes et des patates grelots;

– On la coupe en tranches et on la garnit de fromage de chèvre et d’un filet de vinaigrette balsamique;

– On sert les feuilles en salade ou cuites pour accompagner un plat.

Le saviez-vous…

La betterave doit sa magnifique couleur rouge vif à une famille de pigments, les bétalaïnes. Petits joueurs de tours, ces pigments tachent non seulement les doigts, mais colorent aussi l’urine et les selles. N’ayez crainte, car cette coloration rougeâtre ne représente aucun danger pour la santé.

web_spiritualite
Mettre en conserve