Quel avenir pour la «bromance» Higgs-Austin?

Les travaux reprendront bientôt à l’Assemblée législative. Et comme l’a fait remarquer Mathieu Roy-Comeau dans sa dernière chronique, il sera intéressant de suivre l’évolution de la relation entre la People’s Alliance et le Parti progressiste-conservateur.

Vu que Kris Austin n’a plus la balance du pouvoir, Blaine Higgs va-t-il l’ignorer complètement? Le premier ministre prendra-t-il enfin ses distances des idées les plus francophobes de cet élu populiste?

C’est tout à fait possible… mais mon petit doigt me dit qu’il ne faut pas trop compter là-dessus.

Pendant la dernière campagne, Blaine Higgs n’a pas voulu s’engager à terminer son mandat en cas de victoire. En gros, la fin de sa carrière politique approche et il n’a plus grand-chose à perdre. J’ai de la misère à l’imaginer changer d’approche.

Ce n’est pas tout. Il doit bien savoir que la People’s Alliance jouit encore d’appuis non négligeables (environ 9% lors des dernières élections, et ce, même sans candidats dans la plupart des circonscriptions francophones).

Il pourrait très bien continuer de collaborer avec Kris Austin pour essayer d’attirer certains de ses partisans dans sa formation. Il pourrait même être tenté de réunir les forces de la droite en absorbant la People’s Alliance.

Cela peut sembler absolument impensable, vu l’image pourrie de ce parti auprès de l’électorat francophone. Mais n’oublions pas que c’est un peu ce qui s’est produit au Nouveau-Brunswick dans les années 1990 après l’implosion du Confederation of Regions Party.

À l’époque, le Parti PC a profité de la déroute pour accueillir en son sein de nombreux membres désillusionnés du CoR. Il s’agissait pourtant de gens qui avaient défendu des idées toxiques et francophobes pendant des années.

Je ne dis pas que l’absorption de la People’s Alliance est probable. Blaine Higgs peut très bien gouverner seul, sans l’aide des deux députés violets. Ça reste tout de même une possibilité. Qui sait ce qui se produira quand Kris Austin et Michelle Conroy verront combien le temps est long dans l’opposition face à un gouvernement majoritaire?