Vers où allons-nous?

La lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, Brenda Murphy, est attendue à l’Assemblée législative, mardi, pour faire la lecture du discours du trône préparé par l’équipe de Blaine Higgs.

Au-delà de son aspect purement symbolique, le discours du trône peut parfois sembler un exercice plutôt futile, surtout lorsqu’on pense qu’il s’agit d’une allocution présentée par la représentante de la reine d’Angleterre et sur laquelle ladite représentante n’a aucun contrôle. Le discours du trône peut aussi être un événement particulièrement stérile lorsque le gouvernement se contente de déblatérer des clichés ou de répéter les grandes lignes de la plateforme électorale avec laquelle il a été élu il y a à peine quelques semaines.

Le discours du trône de mardi devrait toutefois être un exercice particulièrement intéressant, à condition que le gouvernement y mette du sien, puisqu’il devrait s’agir du premier véritable coup d’œil sur le plan de match des progressistes-conservateurs pour les quatre prochaines années

On se souviendra que M. Higgs et son équipe ont mené une campagne plutôt minimaliste sur le plan des idées, mais surtout des détails. Il n’a même pas été question de la réforme municipale dans la plateforme des progressistes-conservateurs. Pourtant, le premier ministre prend suffisamment le sujet au sérieux pour nommer un ministre de la Réforme de la gouvernance locale. On ne sait toutefois à peu près rien des intentions du gouvernement en la matière. Avec un peu de chance, le discours du trône devrait nous permettre d’en apprendre davantage sur ce dossier et de nombreux autres.

Qu’ont en réserve les progressistes-conservateurs en ce qui concerne la révision de la Loi sur les langues officielles? Les Premières Nations peuvent-elles finalement s’attendre à des progrès au sujet de l’administration de la justice et du maintien de l’ordre lorsque leurs membres sont concernés? Quel sera l’avenir des finances publiques à la sortie de la pandémie de COVID-19? Voilà autant de questions qui méritent des réponses de la part du gouvernement.