Chapeau!

En cette période étrange, pleine de doutes, de craintes et de replis sur soi, nous avons nos héros: celles et ceux qui n’ont pas le loisir de rester chez eux, ceux qui soignent nos malades, ceux et celles qui veillent sur nous, dans les foyers de soin ou chambres d’hôpital, sur nos routes, dans nos villes et villages, ceux et celles qui nous servent dans nos épiceries, qui conduisent nos autobus…

À ces champions du quotidien, il faut ajouter ceux et celles qui animent nos vies, réchauffent nos cœurs et engagent notre esprit par leur art. Il n’est pas aisé d’être créateur aujourd’hui et encore moins professionnel du spectacle. Demandez à Carol Doucet – agente par excellence – qui ne cesse d’organiser des tournées pour mieux les annuler, au fil des confinements et re-confinements, avec et sans bulle atlantique. Il en faut du courage et de la détermination!

Cette semaine, c’est Lennie Gallant qui annule la portion néo-écossaise de sa tournée de Noël. Tant mieux pour nos amis de l’Île-du-Prince-Édouard qui profiteront de quelques concerts supplémentaires, mais voilà plusieurs fois que Lennie doit annuler des concerts depuis mars dernier. Qu’il persiste me semble tout simplement merveilleux.

Et que dire de l’effort monumental de tous et toutes pour nous divertir en ligne. Ce printemps, les premiers concerts présentés virtuellement grâce au Centre national des arts ont mis un baume sur nos âmes inquiètes. Depuis c’est incroyable ce qui nous est offert via l’internet.

Depuis une semaine, notre maison revêt ses habits de Noël, certaines traditions ne changent pas. Mais, je n’irai pas, en famille, m’asseoir dans une église pour entendre la chorale dans laquelle chante mes belles-filles, nous ne nous mêlerons pas aux retrouvailles d’amis et de connaissances après le spectacle. En revanche, demain, bien calée dans mon fauteuil, je pourrai suivre le concert de Noël de l’orchestre symphonique de Terre-Neuve.

À tous ceux et celles qui enrichissent nos vies confinées, merci!