Mes voeux du Nouvel An

En ce début d’année, voici à nouveau mes vœux du Nouvel An aux chefs des partis politiques du Nouveau-Brunswick.

Au premier ministre et chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, je souhaite la sagesse de savoir s’occuper des vrais problèmes auxquels est confrontée la province au lieu de se battre contre des moulins à vent pour satisfaire ses bas instincts. M. Higgs et son gouvernement auront suffisamment de pain sur la planche en 2021 avec la campagne de vaccination contre la COVID-19, la réforme de la santé, le livre vert en éducation et la réforme de la gouvernance locale. Nul besoin par-dessus le marché de transformer la révision de la Loi sur les langues officielles en chasse aux sorcières contre les prétendues exactions du bilinguisme à l’endroit des anglophones.

Au chef par intérim du Parti libéral, Roger Melanson, je souhaite un mandat bref et une course à la direction fort achalandée. Même si M. Melanson fait un très bon travail à titre de chef de l’opposition officielle, le Parti libéral a surtout besoin d’une véritable course au leadership avec plusieurs bons candidats pour donner toute la crédibilité nécessaire à son nouveau chef et le plus tôt sera le mieux.

À David Coon, le chef du Parti vert, je lui souhaite de trouver une façon de joindre encore plus de gens en 2021. Même si les verts ont réussi à faire réélire leurs trois députés en plus de récolter davantage de voix, la véritable envolée qu’ils espéraient ne s’est pas produite. Il faudra faire mieux la prochaine fois pour ne pas donner l’impression d’une formation qui plafonne ou qui est condamnée à demeurer un tiers parti.

Finalement, au chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, je souhaite du plus profond de mon cœur… oh… oups… il semble encore une fois que j’aie atteint la limite de mots permis pour cette chronique! C’est dommage…

Bonne année à tous et à toutes!