La leçon du chaos

Mercredi, de Washington, nous avons assisté aux conséquences de quatre années de «faits alternatifs» et de théories du complot. Cette fois-ci, même Fox News n’a pas osé nier les faits, les propos incendiaires du Président et de ses acolytes, le vandalisme et les quatre victimes. Voilà des semaines que ces radicaux d’extrême droite et leurs illuminés étaient conviés à «la fête» par leur leader suprême. L’un d’entre eux affichait les couleurs sur son t-shirt: «Trump, 6 janvier 2021, guerre civile».

«Mais pourquoi nous bassiner avec ça?» vous demandez-vous abonnés de l’Acadie Nouvelle? «Après tout, ça ne nous concerne pas directement». Détrompez-vous!! Les insurgés du Capitole sont convaincus que leur élection était truquée. C’est ce que le clown leur a répété, tout en profitant de l’occasion pour se remplir les poches avec leur argent. Certains étaient sûrs de pouvoir forcer les élus à renverser les résultats de l’élection, c’est ce que leur chef-qui-ne-leur-ment-jamais leur avait dit. On peine à le croire, mais d’autres, convaincus que Trump est le seul à pouvoir sauver la planète d’un complot pédophile, voulaient s’assurer d’un second mandat. Bref, armes et ignorance au poing, ils ont assiégé le Capitole.

Rien ne se répand plus vite ni plus efficacement que l’ignorance. Ainsi, depuis novembre, Élections Canada doit répondre à des allégations qu’ici on compte aussi les votes avec des machines truquées par Hugo Chavez et donc que notre dernière élection fédérale a été, elle aussi, volée par Justin Trudeau. Au Canada, on compte les bulletins à la main, un par un, mais il y a sûrement bien des abrutis qui n’y croient pas. Quant aux extrémistes de toutes sortes et aux complotistes de Q (je suis polie), ils sont parmi nous et bien plus proches qu’on ne le pense.

Alors, il serait sans doute utile que le chaos américain nous serve de mise en garde. Arrêtons de dire que tout le monde a le droit à son opinion, même les plus folles. Au risque de me répéter, l’ignorance n’est pas une opinion et l’ignorance tue.