«Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve.» – Confucius

Depuis quelques jours, je médite sur l’année 2020 qui vient de s’écouler et les leçons que nous pouvons en tirer.

Nous avons appris que si plusieurs pays versent les sommes nécessaires et que des scientifiques d’un bout à l’autre du monde focalisent leurs recherches afin de créer une solution à un problème de grande échelle, en l’occurrence un vaccin contre la Covid-19, tout est possible. La campagne de vaccination a déjà débuté. Imaginez ce qui pourrait être accompli si chaque année l’Organisation des Nations Unies choisissait un enjeu mondial auquel s’attaquer avec le soutien de nombreux chefs d’État dans le monde. On pourrait arriver à avoir de l’eau potable dans toutes les régions habitées de la planète, on pourrait éradiquer la polio, on pourrait atteindre la carboneutralité. Il n’y a pas de limites – sauf celles que nous nous imposons. On pourrait même créer des maisons autonettoyantes. Oh que oui!

La présidence de Donald Trump nous a permis d’approfondir bien des leçons sur l’humanité, l’honnêteté, l’égalité, le respect de l’environnement: de grandes valeurs qui ont brillé par leur absence durant son mandat. Jamais je n’aurais pensé devoir attendre jusqu’aux élections de novembre 2020 pour faire mes adieux.

Nous avons compris combien la présence des autres est fondamentale. Même les mononcles qui nous donnent des becs mouillés sur les joues. Je juge qu’il est désormais plus facile de constater la valeur de chaque personne qui nous entoure, que ce soit des êtres chers, des connaissances ou des étrangers. Chaque personne que nous croisons peut nous apporter de quoi enrichir notre vie.

Nous avons assimilé que le racisme systémique doit toujours être adressé, et ce, au niveau global. Les conversations et les manifestations pour la justice ont été déclenchées un peu partout sur la planète pour nous faire ce rappel.

Je suis consciente du retour en force du plastique durant la pandémie; toutefois, lorsque l’activité humaine s’est en quelque sorte arrêtée en début de pandémie – on a appelé ce ralentissement anthropause – nous avons pu observer des effets fascinants et soudains sur la nature. Même éphémère, nous avons eu un aperçu d’une planète plus saine.

De nombreux événements éprouvants ont marqué l’année 2020: les explosions à Beyrouth, les feux de forêt, le coup d’État au Mali, la pauvreté et la famine liées à la pandémie, et bien d’autres encore. Les leçons que nous pouvons en tirer sont innombrables.

Au milieu de la souffrance, de la peine et de la colère, j’essaie de me rappeler qu’il y a quelque chose d’utile qui peut ressortir des tragédies. L’humanité a la capacité de réagir avec résistance, solidarité et compassion, même au cœur d’une crise sanitaire historique.

Mes vœux pour 2021

Faites une liste des leçons de l’année charnière 2020 qui peuvent éclairer votre chemin, ou celui des autres, dans cette nouvelle année.

Défi de la semaine

Faites une liste des leçons de l’année charnière 2020 qui peuvent éclairer votre chemin, ou celui des autres, dans cette nouvelle année.