L’éloge de la différence

De l’univers non conventionnel du roman Zee à la musique de Maude Cyr-Deschênes; voici deux œuvres intimistes qui réchauffent le cœur.

Zee, Su J. Sokol, traduction, Sylvie Nicolas

Imaginez un instant être capable de ressentir les émotions et d’entendre les pensées des gens autour de vous. À première vue, cela semble attrayant, mais en même temps, ce n’est pas nécessairement facile à gérer. C’est ce que vit Zee, personnage central du roman du même nom publié en français et en anglais sous la nouvelle bannière Mouton noir Acadie. Ce roman non conventionnel où la réalité transige avec le surnaturel raconte l’histoire d’une adolescente de Brooklyn à l’intelligence particulière. Un peu précoce, Zee vit dans un milieu non traditionnel tissé serré. Il y a Emma, sa mère, Meena, sa compagne de vie, oncle Malcolm qui est en fait son père biologique, et son conjoint Pedro. Dotée de facultés surnaturelles, Zee n’a pas la vie facile. Sa famille s’inquiète pour elle et teste ses facultés extrasensorielles, espérant les garder secrètes.

Zee est aussi un peu aventurière et marginale, aimant l’action et les sports tels que le basketball et l’athlétisme. Elle peut aussi s’attirer des ennuis. Elle perçoit des choses que les autres ne perçoivent pas. Dans ce livre, on la voit grandir depuis sa naissance jusqu’à son adolescence. Cherchant constamment à plaire à tout le monde et à se mouler aux multiples attentes et aux regards des autres, elle finit par ne plus savoir qui elle est vraiment. Elle viendra à souffrir de troubles psychologiques. Si au début, le récit peut être un peu déstabilisant, petit à petit, on se laisse emporter par cette histoire aux limites du fantastique qui reste tout de même ancré dans la réalité.

Si j’ai apprécié ce roman, c’est que l’auteur aborde des enjeux contemporains importants comme l’empathie, les différences, l’identité de genre, l’homosexualité, le racisme, les familles non traditionnelles, le féminisme et les pressions que la société exerce sur les femmes. Doit-on cacher ou montrer nos différences? Une question qui traverse ce roman.

Originaire de Brooklin, Su J. Sokol, une écrivaine de fiction spéculative, habite maintenant à Montréal. Zee est son troisième roman. (Bouton d’or Acadie/Mouton noir Acadie, 2020). ♥♥♥½

À Montréal, Maude Cyr-Deschênes

Le public l’a connue au petit écran dans la série dramatique Conséquences dans laquelle elle a tenu le rôle marquant de Nadia, une jeune Acadienne passionnée de musique dont l’existence est bouleversée à la suite d’une agression sexuelle. Cette fois, la jeune comédienne et auteure-compositrice-interprète du Madawaska se révèle en musique dans une petite collection de quatre chansons réunies sur un premier opus À Montréal.

De sa voix presque cristalline au timbre unique, elle nous offre une œuvre qui parle d’exil, remplie de délicatesse, de douceur révélant une certaine vulnérabilité et empreinte d’un soupçon de naïveté.

«Il fait noir, on pourrait compter les étoiles/Ah non, c’est vrai, je suis encore à Montréal… Ici, ça d’l’air que le ciel va nous tomber sur la tête/au moins les étoiles vont descendre pour ma fête…», chante-t-elle dans la pièce titre de l’album. Les arrangements sont épurés (guitares, piano), laissant ainsi la place aux émotions, à la voix et aux textes. Autoproduit, l’album a été composé et écrit au printemps 2020 dans son appartement à Montréal pendant le confinement. Une certaine nostalgie mêlée d’espoir se dégage de cet opus. Elle rappelle à certains égards Isabelle Cyr ou encore Viviane Audet, deux chanteuses qui sont aussi actrices. Un mini-album prometteur qui laisse présager un bel avenir pour la musicienne, même si l’écriture reste encore à être peaufinée. Maude Cyr-Deschênes a fait ses premiers pas dans le milieu des arts de la scène dans le spectacle L’Acadie des terres et des forêts en fête. ♥♥♥