Dimanche, c’était la Saint-Valentin. Et qui dit Saint-Valentin, dit aussi chocolat. À défaut de pouvoir vous en offrir, j’espère que ma chronique chocolatée saura attiser votre envie tout en vous informant bien!

1. Appellation «chocolat noir»

Au Canada, pour qu’un chocolat puisse porter la mention de «chocolat noir», il doit contenir au moins 35% de cacao.

2. Pourcentage de cacao

Selon Christina Blais, nutritionniste et chargée de cours au département de nutrition à l’Université de Montréal, le pourcentage de cacao indiqué sur l’emballage du chocolat noir ne représente pas seulement la teneur en poudre de cacao.

Ce pourcentage représente plutôt la somme de trois composantes: la pâte de cacao (masse obtenue par le broyage des graines de cacao); le beurre de cacao (gras extrait de la pâte de cacao) et le cacao (poudre obtenue par pulvérisation du résidu après l’extraction du beurre de la pâte de cacao).

3. Variations de la teneur en sucre et en gras du chocolat noir

Toujours selon madame Blais, plus le pourcentage de cacao est élevé, plus la teneur en gras augmente, et la teneur en sucre diminue. Par exemple, une barre de:

– 30 g de chocolat noir à 99% de cacao contient 25 g de lipides et 1 g de sucres;

– 30 g de chocolat noir à 90% de cacao contient 16 g de lipides et 2 g de sucres;

– 30 g de chocolat noir à 85% de cacao contient 14 g de lipides et 4 g de sucres;

– 30 g de chocolat noir à 70% de cacao contient 12 g de lipides et 9 g de sucres;

– 30 g de chocolat noir à 50% cacao contient 11 g de lipides et 15 g de sucres.

4. Polyphénols

Le chocolat contient plusieurs minéraux et vitamines, mais c’est surtout son contenu en polyphénols qui retient l’attention! Pourquoi? Parce que les polyphénols apportent de nombreux bienfaits pour le corps. Ils contribuent notamment à réduire l’inflammation, à favoriser une meilleure tension artérielle, et à réduire la formation de caillots dans les artères.

Pour profiter de tous ces bienfaits, il faut toutefois choisir du chocolat qui contient au moins 60% de cacao. Mais attention! Étant donné qu’il est riche en matières grasses, il vaut mieux le consommer en petites quantités!

5. Savourer son chocolat en pleine conscience

Ne mastiquez surtout pas votre carré de chocolat! Prenez plaisir à le laisser fondre lentement dans votre bouche! Cette façon de savourer votre chocolat en pleine conscience prolongera votre moment de bonheur et réduira le besoin d’en prendre un second carré!

6. Description de qualité: lustré et craquant!

Un chocolat de qualité a une fière allure lustrée et craquante lorsqu’on le brise. La cassure ne doit laisser aucune miette.

7. Conservation du chocolat

Le chocolat n’aime pas les grandes variations de température ni l’humidité. Voilà pourquoi il est important de bien l’emballer puis de le conserver à des températures qui varient de 12 à 20°C.

Conservé à des températures inappropriées, il perdra son lustre et montrera un petit teint blanc à sa surface. Heureusement, cela n’en affecte pas le goût.

8. Gare aux friandises chocolatées!

Ne vous laissez pas duper par un produit qui affiche «friandises choco­latées». Ces produits n’ont aucun lien avec le chocolat! Même si le nom peut sembler alléchant, ces friandises choco­latées contiennent souvent des ingrédients indésirables tels que trop de sucres, de matières grasses saturées, d’additifs et de colorants.

9. Peut-on interchanger un chocolat noir par un autre dans une recette?

Si la recette précise le pourcentage de cacao du chocolat, c’est qu’il y a une bonne raison!

Rappelons-nous que plus le pourcentage de cacao augmente, plus il contient de poudre et de beurre de cacao. Étant un ingrédient sec, la poudre de cacao aura comme effet d’absorber le liquide et rendra la préparation plus sèche alors que le beurre de cacao rendra le mélange plus graisseux. Voilà pourquoi il n’est pas recommandé de remplacer un chocolat à 60% cacao par un chocolat à 85% cacao!

10. Animaux de compagnie et théobromine

La raison pour laquelle on ne doit jamais donner de chocolat à son chien est due entre autres à la théobromine. Digéré sans problème par l’être humain, le chien l’élimine de deux à trois fois plus lentement.

En ordre d’importance, le cacao est donc le produit le plus toxique, puis le chocolat noir et au lait.

Selon les informations recueillies dans le site du Centre hospitalier universitaire vétérinaire de la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, l’ingestion de 150 à 300 g de chocolat noir est mortelle chez un chien moyen de 22 lb (10 kg).

Si votre chien ingère du chocolat noir, il est urgent de contacter votre vétérinaire.

web_spiritualite
Au risque de surprendre et de heurter