Tous les repas sont importants et ont leur raison d’être, mais le petit déjeuner a un rôle très particulier: celui de recharger la batterie après un jeûne d’environ 12 heures induit par la nuit de sommeil. Et au grand désespoir du corps humain, c’est le repas qui est le plus souvent sauté!

Un bon petit déjeuner tous les matins!

Le petit déjeuner assure de nombreuses fonctions, notamment de briser le jeûne; rétablir le niveau de sucre sanguin qui a baissé durant la nuit; permettre au corps et au cerveau de bien se réveiller, car n’oublions pas que le glucose est le principal carburant du cerveau; fournir les éléments nutritifs dont l’organisme a besoin; favoriser une meilleure concentration et productivité en matinée, et réduire la consommation d’aliments de façon impulsive en matinée.

De quoi doit se composer le déjeuner?

Pour être équilibré, nutritif et rassasiant, le déjeuner doit répondre à certains critères, notamment:

– Inclure des aliments sains que vous aimez.

– Fournir des glucides peu raffinés et qui sont riches en fibres alimentaires. Les glucides fournissent de l’énergie au corps et au cerveau. Les fibres, elles, ralentissent la digestion, prolongent la satiété et assurent une meilleure stabilité de la glycémie (niveau de sucre dans le sang). Les fibres favorisent également un bon transit intestinal (régularité). Des aliments riches en fibres: gruau chaud, gruau de la veille, pouding de chia, céréales à déjeuner riches en fibres, rôties de grains entiers, fruits ou frappés.

– Fournir des protéines (minimum de 15 à 20 g). Les protéines ralentissent la digestion, prolongent la satiété et assurent une meilleure stabilité de la glycémie. De très bonnes sources de protéines se trouvent dans ces aliments: yogourt grec ou skyr, fromage cottage, fromage réduit en matières grasses, œufs, gruau de la veille, pouding de chia ou frappé préparé avec du yogourt grec, boisson végétale ou lait, et crêpes protéinées.

– Être faible en sucres ajoutés. Réduisez votre consommation de produits sucrés tels que: céréales à déjeuner très sucrées, pâtisseries, muffins du commerce, jus de fruits, boissons chaudes ou froides du commerce (cappuccino, frappuccino, etc.), sirops et tartinades au chocolat. Les sucres ajoutés font grimper rapidement la glycémie, qui subit ensuite une baisse tout aussi rapide. Vous risquez donc de manquer d’énergie au cours de la matinée et d’avoir une faim incontrôlable!

– Être faible en sodium.

Et si je n’ai pas faim?

Si vous vous sentez incapable d’avaler quoi que ce soit dès votre lever, ne vous forcez pas à manger. Vaquez à vos occupations matinales, préparez les lunchs et prenez votre douche, et si la faim se fait sentir, prenez votre déjeuner en dernier.

Et si l’appétit n’y est toujours pas? Voici quelques options possibles:

– Divisez votre déjeuner en deux portions que vous consommerez à des intervalles plus ou moins rapprochés. Par exemple, avant de partir pour le travail, prenez une rôtie, et dès votre arrivée au bureau, un yogourt. Si vous faites du télétravail, suivez la même logique.

– En vous rendant au bureau ou en préparant votre travail, buvez par exemple un frappé riche en protéines. Les aliments liquides et mous s’avalent plus facilement.

– Consommez la totalité de votre déjeuner dès votre arrivée au bureau ou, si vous travaillez à partir de votre domicile, dès que les enfants sont partis pour l’école.

Votre objectif devrait être de manger quelque chose en matinée et d’établir une certaine régularité alimentaire.

J’espère que vous avez pris un bon déjeuner et vous souhaite un excellent samedi!

Matière à réflexion

Avez-vous l’habitude de consommer une grosse collation en soirée? Si oui, sachez que cette habitude pourrait expliquer l’absence de faim le lendemain matin. Essayez plutôt de ne rien manger avant d’aller au lit et voyez votre appétit du matin revenir peu à peu!