À la base, le yogourt est une substance laitière à laquelle on a ajouté des cultures bactériennes. C’est justement grâce à ces bactéries – qui digèrent le sucre du lait et le lactose. Les personnes intolérantes au lactose peuvent donc habituellement en consommer sans trop de problèmes. En plus de fournir des bactéries bénéfiques pour la santé, le yogourt contribue aussi à fournir du calcium et des protéines. Voici les différents types de yogourt.

Le yogourt sans gras/sans sucre

Dépourvu de ses matières grasses (qui lui confèrent son onctuosité), le yogourt sans gras est celui auquel on ajoute le plus souvent des ingrédients et des additifs alimentaires (poudre de lait, protéines, agents gélifiants, émulsifiants, stabilisants, épaississants, etc.), cela pour lui redonner une texture qui se tient mieux.

Notez que le yogourt sans gras ne convient pas aux jeunes enfants pour deux raisons: il ne contient pas de matières grasses qui fournissent l’énergie nécessaire à la bonne croissance. Aussi, comme il se veut «faible en calories», on lui ajoute souvent des édulcorants, ce qui n’est pas recommandé pour les enfants. En fin de compte, comme les substituts de sucre n’apportent rien de nutritif, les adolescents et les adultes pourraient également s’en passer!

Le yogourt nature

Étant donné qu’il ne contient aucun sucre et souvent beaucoup moins d’ingrédients, le yogourt nature constitue le meilleur choix. Si le goût âcre vous déplaît, n’hésitez pas à le mélanger à votre yogourt sucré préféré pour vous y habituer.

Le yogourt grec

Le yogourt grec se démarque par son contenu plus élevé en protéines. Cela s’explique du fait qu’il contient trois fois plus de lait que le yogourt ordinaire pour produire la même quantité. C’est justement cet apport élevé en protéines qui lui confère son côté plus rassasiant.

Comme il est très onctueux, il remplace à merveille la mayonnaise et la crème sure dans les trempettes, les sauces, les vinaigrettes et autres.

Le skyr (yogourt islandais)

Le skyr est encore plus épais que le yogourt grec. Il est donc souvent un peu plus riche en calcium et en protéines.

Le yogourt méditerranéen

Ce yogourt, beaucoup plus gras que les autres types, renferme de 9 à 10% de matières grasses.

Les yogourts végétaux

Au grand bonheur des personnes intolérantes au lactose, végétariennes ou végétaliennes, les marchés offrent de plus en plus de variétés de yogourts végétaux: au soya, à la noix de coco, aux amandes, aux noix de cajou. Le seul hic, les yogourts végétaux contiennent souvent moins de protéines que le yogourt à base de lait, ce qui en fait une collation un peu moins soutenante.

N’oubliez pas que les produits qu’on dit «à base de plantes» ne riment pas toujours avec «santé». Il est donc tout aussi important d’en vérifier la liste d’ingrédients ainsi que le contenu en sucre, en calcium et en protéines.

Le yogourt avec probiotiques

À la base, tous les yogourts contiennent des bactéries bénéfiques pour la santé du microbiote (la flore intestinale), mais ceux qu’on dit «probiotiques» contiennent des bactéries spécifiques en plus grandes quantités.

Le yogourt aux fruits

Les yogourts auxquels sont ajoutés des fruits ou une garniture fruitée au fond du contenant sont souvent plus sucrés. Ne les consommez qu’en petites quantités et à l’occasion seulement. Si vous en appréciez particulièrement le goût, vous pouvez réduire la teneur en sucre en le mélangeant à une part égale de yogourt nature.

Le yogourt à boire

Tout comme le yogourt aux fruits, celui à boire est souvent très sucré. Saviez-vous qu’il est très simple de le concocter soi-même? Versez du yogourt nature, du lait et des fruits. Passez ensuite le tout au mélangeur et vous avez une boisson beaucoup moins sucrée!

Des choix écoresponsables

À défaut de fabriquer votre propre yogourt, réduisez votre empreinte écologique en optant pour les grands formats (650 g) plutôt que les formats individuels. Il vous suffira de les mettre en portions dans des contenants réutilisables et hop dans la boîte à lunch!

Samedi Loïck

Profitez de ce samedi pour appuyer le projet de Loïck en nettoyant les déchets qui se trouvent sur votre chemin. Vous ne connaissez pas Loïck? Allez voir sa page Facebook: Projet de Loïck Project «Aider Mère-Terre/Helping Mother Earth»).