Votre télé sur le net – 15 mai 2021

J’ai vu pour vous

The Sons of Sam: A Descent into Darkness (Netflix)
Après Ted Bundy, le Zodiac, Jeffrey Dahmer et le Unabomber, ce n’était qu’une question de temps, j’imagine, avant que Netflix produise un documentaire sur un des tueurs en série les plus célèbres de l’histoire des États-Unis: le Son of Sam. À la fin des années 1970, ce tueur a causé tout un émoi à New York alors qu’il a assassiné six personnes en plus d’en blesser sept autres. Contrairement aux tueurs en série traditionnels, le Son of Sam (David Berkowitz de son véritable nom) choisissait ses victimes au hasard et les abattait d’une décharge de calibre ,44. Berkowitz a été arrêté en août 1977 et purge depuis six peines à perpétuité. Il a plus tard affirmé avoir agi sous l’autorité d’un chien qui parlait au nom du diable… L’histoire du tueur est racontée – dans quatre épisodes – du point de vue de Maury Terry, un journaliste indépendant qui a consacré sa vie à tenter de démontrer que Berkowitz n’avait pas agi seul. En fait, Terry croyait que le Son of Sam n’était que la partie immergée d’une gigantesque conspiration satanique nationale ayant des liens avec Charles Manson. Évidemment, les théories du journaliste n’ont jamais été prouvées. Le documentaire ne fait donc que ressasser de vieilles hypothèses sans apporter quoi que ce soit de nouveau au «mystère». En fait, à la fin des quatre heures d’écoute, on a plutôt le sentiment que Terry a été manipulé de part et d’autre et que le pauvre homme a consacré sa vie à pourchasser des sorcières qui n’existaient pas. La série a toutefois le mérite de brosser un portrait fort intéressant de la vague de paranoïa qui a balayé les États-Unis au début des années 1980 au sujet du satanisme. Pour le reste, The Sons of Sam n’est qu’un autre documentaire signé Netflix dont la prémisse se veut inutilement sensationnaliste. (2,5/5)

À surveiller cette semaine

Who Killed Sara – SAISON 2 (Netflix) (En ligne mercredi)
La première saison, mise en ligne au début du printemps, m’avait charmé. On va bientôt pouvoir en savoir plus sur cette histoire de Mexicain emprisonné inutilement qui cherche à faire payer les vrais coupables de la mort de sa soeur.

Solos (Amazon Prime) (En ligne vendredi)
Cet audacieux projet d’Amazon est très attendu… même si la prémisse demeure extrêmement nébuleuse. Il s’agit d’une série d’anthologie de sept parties, chacune mettant en vedette un comédien différent (Anne Hathaway, Helen Mirren, Anthony Mackie et Morgan Freeman, notamment). Il y est question du futur et du lien qui nous unit en tant qu’humains.

Army of the Dead (Netflix) (En ligne vendredi)
La cote de Zack Snyder est en pleine ascension depuis la sortie de sa version revue et surtout allongée de Justice League. Le cinéaste nous offre ici un film tourné au coût de 90 millions $ portant sur un groupe de mercenaires qui souhaitent commettre un vol alors que l’apocalypse (menée par des zombies…) fait rage. Avec Dave Bautista.