Concert réussi

Les abeilles sont aux anges. Elles battent des ailes pour les rejoindre. Elles ont un enthousiasme fou cette année! Elles sont reconnaissantes à tant de propriétaires qui leur ont permis de butiner à leur souhait… en laissant vivre les pissenlits.

Pour refaire leur colonie au printemps et pour faire leur miel pendant l’été, les abeilles ont besoin de fleurs. Au printemps, elles sont moins nombreuses; même si on décidait de semer des graines en avril, les fleurs ne seraient pas suffisantes en mai. Or, voici que le pissenlit tombe à point: sans avoir besoin de le planter, il devient une source de nourriture abondante.

Au lieu de chercher à dominer les pissenlits, plusieurs ont décidé de les laisser pousser en mai cette année. Cette initiative née au Royaume-Uni fait des petits à travers le monde. Conservation de la nature Canada, de nombreux spécialistes en apiculture et des collectivités locales ont demandé aux gens de laisser croître ensemble, en mai, les fleurs sauvages sur le gazon. Plusieurs ont accepté de relever le «Défi-Pissenlits»: ne pas tondre le gazon en mai.

Voilà une manière simple et efficace de faire sa part dans la sauvegarde de l’écosystème de nos régions. Accepter la diversité sur son gazon, rien de plus normal. Et pourtant, rien de plus contre-culturel! Depuis des années, les spécialistes de l’aménagement paysager et la publicité vantent les vertus d’une pelouse verte. Pour y parvenir, ça demande de l’énergie. Aussi du pétrole, des pesticides et des engrais qui sont des polluants. Et beaucoup d’eau!

Cela fait dire aux experts en biologie qu’une pelouse verte, c’est nuisible à l’environnement. Ça peut faire rapprocher nos pelouses de l’allure de celles des quartiers cossus américains, mais ça nous éloigne d’une diversité florale nécessaire pour créer le nectar qui alimente les pollinisateurs.

Je ne plaide pas ici pour des gazons négligés, mais pour éviter les excès. Des études montrent qu’en changeant la fréquence de la tonte des gazons et en permettant ainsi aux plantes de fleurir, on crée suffisamment de nectar pour alimenter dix fois plus de pollinisateurs (plantlife.org.uk). Puisque la guerre pour triompher sur les pissenlits est à refaire chaque printemps, avec des résultats discutables, pourquoi ne pas laisser la nature suivre son cours?

À cause du pollen de mai, les abeilles pourront faire leur miel. Nos papilles seront comblées. Mais il a plus que notre palais à être ravi par les pissenlits de mai. Il y a aussi nos yeux.

+++

Jamais je n’aurais cru voir un concours pour trouver le plus beau parterre de pissenlits. Et jamais je n’aurais cru avoir envie d’aller admirer les harmonies de jaune et de vert. Comme des gens partent en balade au mois d’octobre pour aller admirer le rouge écarlate des tourbières de l’île Miscou, j’ai enfourché mon vélo lundi dernier pour aller voir le jaune qui éclate de partout.

Quel beau spectacle! C’était aussi beau que d’entendre une chorale d’enfants chanter à tue-tête. Habituellement, sur un parterre, les pissenlits pratiquent la distanciation sociale. Ils sont à deux mètres les uns des autres. Ce n’est pas impressionnant. Mais lorsqu’ils sont collés les uns aux autres, on réalise que la beauté est dans la proximité.

Quelques pissenlits clairsemés dans un champ, c’est comme s’il n’y avait que quelques dizaines d’Acadiens agitant des tricolores sur le boulevard Saint-Pierre un 15 août. Mais des milliers des pissenlits sur un parterre, c’est comme ces milliers d’Acadiens faisant briller des étoiles lors du grand tintamarre. C’est si beau!

Ces nombreux pissenlits, collés les uns sur les autres, sont peut-être annonciateurs de la saison qui vient. Ils nous révèlent ce que la terre a médité dans le froid de tout l’hiver. Et si, après des mois de confinement et de distanciation, nous sortions de cet hiver pandémique plus proche des autres? Plus proche de l’essentiel? Quelle belle floraison ce serait!

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle