En prenant pour acquis que Hendrix Lapierre, Bennett MacArthur, Riley Kidney, Cole Huckins, Jacob Melanson, Ben Allison, Logan Chisholm, David Doucet et Dylan Andrews feront partie du top-9 à l’attaque du Titan d’Acadie-Bathurst, je soupçonne l’organisation de vouloir composer un quatrième trio avec des recrues.

Je parle bien sûr ici jeunes costauds âgés de 17 ans issus du repêchage de 2020, soit Cameron MacLean, Joseph Henneberry, Camden Pellerine, Cael MacDonald, Aidan MacLeod et Matthew McRae.

Ce sont tous des jeunes loups qui n’attendent que leur chance et je m’attends à ce que Mario Durocher garde avec lui quatre de ces six joueurs.

Évidemment, une telle décision forcerait Sylvain Couturier à libérer de l’espace et les deux joueurs qui pourraient écoper sont les vétérans Alexis Dubé et Yannic Bastarache. Les deux Acadiens ont certes rendu de fiers services à l’équipe au cours des dernières saisons, mais comme je doute fort de leurs chances de se tailler une place au sein de l’une des trois premières unités, je crois qu’ils devront poursuivre leur carrière ailleurs.

À ce sujet, j’ai même eu vent d’une rumeur qui enverrait Dubé au sein d’une formation de la division Est. Comme il ne peut être échangé au Drakkar de Baie-Comeau, d’où le Titan l’avait récupéré dans une transaction réalisée en octobre 2018, la destination pourrait bien être Chicoutimi ou encore Victoriaville.

Une chose est sûre, le costaud de Dieppe peut définitivement aider un club avec sa vitesse et son intensité dans les coins de patinoire.

En ce qui concerne Bastarache, j’ose croire qu’une équipe comme les Wildcats de Moncton pourrait se laisser tenter. Bastarache possède un potentiel offensif qui n’a pas encore été exploité et Sylvain Couturier ne devrait pas être trop gourmand dans ses demandes. On verra bien.

Repêcher l’autre Nadeau?

Vous avez déjà lu dans cette chronique que Sylvain Couturier était prêt à écouter les offres des 17 autres formations pour son choix de première ronde, le 16e au total.

Le Titan possède tellement de profondeur qu’il peut bien se permettre d’échanger sa première prise, d’autant plus que celle de 2022 sera vraisemblablement cédée aux Saguenéens de Chicoutimi dans l’échange qui va amener Hendrix Lapierre à Bathurst.

Il y a aussi le fait que les chances de voir un patineur de 16 ans graduer avec l’équipe sont plutôt minimes.

Bref, à moins de mettre la main sur un véritable quart-arrière, ce qui à mes yeux se veut le seul véritable besoin, la logique voudrait que Couturier tente d’échanger son choix en retour, entre autres, d’une sélection de premier tour à un encan ultérieur.

L’autre option serait évidemment de conserver le choix de juin prochain. Et si jamais c’est le cas, je ne serais pas du tout surpris que Couturier se laisse tenter de choisir Bradley Nadeau, le frère cadet de Josh qui appartient déjà au Titan. Je sais que le Titan souhaite toujours convaincre l’aîné de se joindre à l’équipe et en ajoutant son jeune frère, qui est tout aussi talentueux, peut-être Couturier améliorera-t-il ses chances.

Je sais, c’est un scénario un brin tiré par les cheveux, surtout que Josh s’est déjà compromis avec les Black Bears de l’Université du Maine. En même temps, vous conviendrez que mon argument a quand même un certain sens. De plus, si jamais ça ne fonctionne pas et que les Nadeau persistent dans leurs intentions d’aller jouer dans la NCAA, le Titan pourra récupérer son choix de premier tour l’an prochain, comme le veut le règlement concernant les joueurs sélectionnés dans les deux premières rondes qui refusent de jouer dans la LHJMQ.

Qui veut de Daoust?

À moins de ne pas suivre les activités de la LHJMQ, vous n’êtes pas sans savoir que Ritchie Thibeau tente d’échanger son vétéran de 20 ans Philippe Daoust. Le directeur des opérations hockey des Wildcats de Moncton demande rien de moins qu’un choix de première ronde et un jeune espoir de 17 ou 18 ans pour le talentueux attaquant.

Malheureusement, les ambitions de Thibeau risquent d’être freinées par les nombreux changements de décor qui s’annoncent déjà auprès des joueurs de 20 ans.

Ainsi, il est déjà connu que Christophe Farmer et Louis Crevier, des Saguenéens de Chicoutimi, prendront le chemin de Québec. Les Remparts auraient également une entente avec les Tigres de Victoriaville au sujet du gardien Fabio Iacobo.

Les Saguenéens auraient pour leur part déjà promis Pierrick Dubé au Drakkar de Baie-Comeau. Le Drakkar se serait également entendu avec les Foreurs de Val-d’Or au sujet de Jacob Gaucher.

Les Islanders de Charlottetown et les Eagles du Cap-Breton ont eux aussi solutionné leur problème en allant chercher respectivement Xavier Simoneau et Sean Larochelle auprès des Voltigeurs de Drummondville et des Tigres.

Et voilà que les rumeurs vont bon train à l’effet que les Sea Dogs de Saint-Jean auraient une longueur d’avance pour acquérir les services du portier Jonathan Lemieux. Si c’est le cas, Christopher Innis fera probablement le chemin inverse.

En fait, si ça se trouve, il se peut fort bien que Thibeau n’a offert Daoust que pour voir s’il pouvait trouver une équipe prête à lui offrir la lune. Il ne joue probablement pas la comédie quand il dit qu’il est prêt à garder son vétéran pour montrer la voie aux plus jeunes.

Parce qu’en regardant de près l’alignement des Chats Sauvages, Daoust est pour l’instant le seul patineur de 20 ans digne de ce nom, avec peut-être (je dis bien peut-être) Jacob Stewart.

Ça expliquerait d’ailleurs pourquoi de fortes rumeurs envoient le défenseur Samuel Desgroseillers à Moncton. Le petit défenseur droitier est disponible en raison des nombreux patineurs de 20 ans qui sont toujours avec l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Desgroseillers pourrait donner un fier coup de main à la brigade défensive des Wildcats, lui qui est doté d’un beau potentiel offensif.

Selon la rumeur qui circule, les Wildcats auraient de plus cédé à l’Armada sa sélection de première ronde (18e au total). En retour, Moncton obtiendrait un choix de deuxième tour (21e), une sélection de troisième ronde (41e) et le Néo-Brunswickois Nicholas Blagden, un costaud reconnu pour son jeu agressif.

Par ailleurs, pour en terminer avec Daoust, si jamais Ritchie Thibeau parvient à trouver un danseur pour l’accompagner dans les négociations, je vous suggère de garder un oeil sur Cam Russell des Mooseheads de Halifax.

Cormier le 7e?

La grande vedette des Islanders de Charlottetown Lukas Cormier, qui a reçu récemment le trophée Émile-Bouchard à titre de meilleur arrière de la LHJMQ, tentera de devenir le septième joueur dans l’histoire du circuit à terminer au premier rang des pointeurs chez les défenseurs.

Les seuls autres à avoir réussi l’exploit sont dans l’ordre Billy Campbell du Junior de Verdun (1982-1983 et 1983-1984), Jean-Marc Richard des Saguenéens de Chicoutimi (1985-1986 et 1986-1987), François Groleau des Cataractes de Shawinigan (1990-1991 et 1991-1992), Steve Gosselin des Saguenéens (1992-1993 et 1993-1994), Mario Scalzo des Tigres de Victoriaville (2003-2004 et 2004-2005) et Samuel Girard des Cataractes (2016-2017 et 2017-2018).

Évidemment, comme Cormier a de bonnes chances de se tailler une place au sein d’Équipe Canada junior, ce qui lui fera rater plusieurs matchs, il faut s’attendre à ce que Miguel Tourigny (Blainville-Boisbriand), Jérémie Poirier (Saint-Jean) et le Néo-Brunswickois Evan Nause (Québec), entre autres, lui donnent du fil à retordre dans cette course vers le sommet des pointeurs chez les défenseurs.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle