Depuis quelques semaines, le premier ministre Trudeau et son cabinet sont sur la route, saupoudrant partout où ils passent les annonces de financement pour de nombreux secteurs ayant eu la vie dure durant la COVID-19, dont le tourisme. Après une tournée dans l’ouest juste à temps pour le Stampede de Calgary au début du mois, c’était au tour des provinces de l’est cette semaine de voir débarquer M. Trudeau et son équipe. Les annonces d’ententes conclues avec les provinces afin de mettre en œuvre la mesure phare du dernier budget fédéral, les places de garderies à 10$, se multiplient elles aussi, prouvant aux sceptiques le sérieux du gouvernement fédéral dans ce dossier qui traîne plus de trente ans.

La Nouvelle-Écosse a été la première au Canada atlantique, et la deuxième dans tout le pays après la Colombie-Britannique, à signer une entente à cet effet avec Ottawa, le 13 juillet – moins d’une semaine avant le déclenchement des élections provinciales. Cette semaine, ce fut au tour de l’Île-du-Prince-Édouard, puis de Terre-Neuve-et-Labrador, à signer des accords similaires. De passage à St. John’s, Justin Trudeau venait aussi présenter à la province un gros cadeau: il investira 5,2 milliards $ dans le projet hydroélectrique de Muskrat Falls. Les coûts de construction de ce barrage, originalement évalués à 6 milliards, avaient gonflé pour atteindre un peu plus de 13 milliards, poussant Terre-Neuve-et-Labrador au bord du gouffre financier. La province pourra éviter à ses résidents l’augmentation prévue de 75% de leur facture d’électricité afin de renflouer la province, lorsque la centrale hydroélectrique entrera en fonction.

Ces multiples annonces d’un gouvernement fédéral jouant le père Noël auprès des gouvernements provinciaux – même ceux d’une autre couleur politique, comme on l’a vu avec le progressiste-conservateur Dennis King à l’Île-du-Prince-Édouard – contrastent fortement avec le passage récent de M. Trudeau au Nouveau-Brunswick.

Ici, pas d’entente sur les places de garderie. Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, a bien fait quelques promesses de financement pour le secteur culturel. Mais c’est la conférence de presse de M. Trudeau qui a retenu l’attention, alors qu’il a annoncé qu’il retenait à Ottawa «des millions de dollars de transferts en santé» (une exagération, le chiffre réel étant de 140 216$), mesure visant à presser le gouvernement de Blaine Higgs de financer la Clinique 554 à Fredericton.

C’est donc à une rare instance de Trudeau «Le Grincheux» qu’on a eu droit au Nouveau-Brunswick cette semaine, au contraire du reste de la tournée atlantique. Une stratégie qui a eu pour effet de mettre en lumière l’isolement de Higgs par rapport à ses homologues, et qui porte à croire que les sondages internes du Parti libéral démontrent qu’ils peuvent se permettre d’envoyer du charbon dans la cheminée du gouvernement provincial sans trop salir leurs propres députés.

Cette stratégie sera-t-elle payante pour le Parti libéral? On risque de le savoir cet automne. Pendant ce temps, les femmes du Nouveau-Brunswick, elles, attendent toujours Noël.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle