J’ai vu pour vous

The White Lotus (Crave)
Le défilé de nouvelles séries de la semaine ne m’ayant pas trop inspiré, j’ai décidé de faire un peu de rattrapage et de m’attaquer à celle-ci, lancée en juillet, et dont on a dit beaucoup de bien. C’est l’histoire d’un groupe de familles et d’individus qui débarquent le même jour dans un luxueux hôtel de Hawaï. Il y a par exemple un couple de nouveaux mariés (Alexandra Daddario et Jake Lacy), une famille dont la mère est un workaholic (Connie Britton) et le père (Steve Zahn) est hanté à l’idée de souffrir d’un cancer, ainsi qu’une femme riche (Jennifer Coolidge) endeuillée de sa mère. Tout ce beau monde est accueilli par un gérant d’hôtel exubérant (Murray Bartlett) et prêt à tout pour que ses clients passent le plus merveilleux des séjours. Sans lien aucun, tous ces gens vont vivre toutes sortes de frustration lors de leur séjour, tellement qu’un d’eux retournera sur le continent… dans un cercueil. Et c’est là l’attrait de White Lotus: on sait dès la première scène qu’il y aura un mort, notre défi n’est donc pas de trouver le coupable, mais bien d’identifier la future victime! Imaginez un bon roman d’Agatha Christie (l’ambiance de la série n’est d’ailleurs pas sans rappeler Le crime de l’Orient Express et Mort sur le Nil), mais écrit à l’envers. Le plus tordu dans tout ça, c’est que nous avons une seule certitude quant à l’identité de qui n’est pas la victime, et c’est le personnage qu’on souhaiterait le plus voir mourir! Évidemment, The White Lotus demande beaucoup de patience (le premier épisode m’a par exemple beaucoup laissé sur ma faim), mais on est récompensé, notamment grâce à une trame sonore mémorable et le jeu des comédiens – particulièrement celui de Bartlett, dont le casting est un des meilleurs que j’ai vu ces dernières années. La finale m’a un peu déçu, mais je recommande cette série à tous les fanatiques de film noir, ne serait-ce que pour le plaisir d’avoir l’impression d’assister au super ralenti à un accident en devenir. (4,5/5)

À surveiller cette semaine

Sex Education – saison 3 – (Netflix) (Depuis vendredi)
Cette série britannique est une des belles réussites de Netflix en raison de son ouverture, de son humour raffiné et du jeu de Gillian Anderson (X-Files). Le temps est venu de retrouver les attachants Otis (Asa Butterfield), Maeve, Jackson, Ola et Aimee!

Star Wars: Visions – (Disney+) (En ligne mercredi)
Disney+ propose une expérience différente aux adorateurs de la saga Star Wars avec cette série qui regroupe neuf courts métrages d’animation produits par des artistes japonais. La bande-annonce promet un concept extrêmement éclaté.

The Morning show – saison 2 – (Apple TV) (En ligne vendredi)
Apple TV est, de loin, le distributeur de contenu majeur qui crée le moins de contenu exclusif. Ça n’empêche toutefois pas le géant de mettre au monde quelques perles, comme The Morning Show, avec Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Billy Crudup.

Midnight Mass – (Netflix) (En ligne vendredi)
Tournée à Vancouver, cette minisérie d’horreur porte sur une petite communauté qui devient le théâtre de mystérieux événements après l’arrivée d’un prêtre. Filmée par Mike Flanagan (The Haunting of Hill House), la série a charmé le grand Stephen King.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle