Sept faits intéressants sur la tomate

La tomate est vraiment un aliment passe-partout. On peut l’apprécier autant dans les salades, les sandwichs ou les soupes que dans les omelettes et les quiches; farcies ou sur des bruschettas et de la pizza; dans les recettes de pâtes, de riz ou de légumineuses; en confiture, en chutney, en salsa, en antipasti, en jus, en coulis ou en sauce; avec du tofu, de la volaille ou du poisson. Bref, l’utilisation de la tomate n’a pas de limite! Pour vous la faire mieux connaître, voici sept faits intéressants à son sujet.

1. Fruit ou légume?

L’éternelle question! En 1893, aux États-Unis, un débat avait lieu sur la question. À ce moment-là, les importateurs de légumes américains devaient payer des frais de douanes, contrairement aux fruits qui en étaient exempts. Étant donnée la popularité grandissante des tomates, l’État voyait une façon de faire des profits, ce qui explique qu’il statua que la tomate était un légume. Mais aujourd’hui, on sait très bien que du point de vue botanique, la tomate est un fruit que l’on consomme comme un légume!

2. Crue ou cuite?

Si on veut bénéficier de l’effet protecteur du lycopène (substance antioxydante qui donne la couleur à la tomate), il faut la consommer cuite. Le lycopène est surtout connu pour protéger contre le cancer de la prostate. Cela ne veut pas dire pour autant qu’on ne peut plus l’apprécier fraîche dans une salade ou un sandwich, bien au contraire!

3. Pour plus de saveur, pas au réfrigérateur!

Le froid change la texture et la saveur des tomates. Pour bien en conserver le goût, on évitera de les mettre au réfrigérateur. Le comptoir de cuisine, à l’abri des rayons du soleil, est sa place idéale. On les gardera au frigo seulement si elles sont trop mûres.

4. Pour hâter le mûrissement

Si vos tomates sont encore vertes au moment de les cueillir, placez-les dans un sac de papier brun avec une banane. Vérifiez-les tous les jours, puis retirez les tomates à mesure qu’elles mûrissent.

5. Trop de tomates? Au congélateur!

Votre cueillette a été fructueuse? Pour en profiter tout l’hiver, congelez-les. Mais avant, faites-les blanchir, c’est-à-dire plongez-les quelques secondes dans l’eau bouillante, puis tout de suite après, plongez-les dans de l’eau glacée. La peau s’enlèvera comme par magie. Placez ensuite les tomates dans un sac de congélation. Même si elles perdront leur forme durant la décongélation, elles seront parfaites pour les sauces, les soupes, les salsas, etc.

6. Évitez l’aluminium!

Évitez de faire cuire les tomates dans des casseroles ou des poêles en aluminium. L’acidité de la tomate crée une réaction chimique avec l’aluminium, ce qui donne une tomate décolorée et au goût amer.

7. La tomate freine la cuisson des légumineuses

L’acidité élevée de la tomate ralentit la cuisson des légumineuses. Pour assurer une cuisson plus rapide, cuisez ces protéines végétales dans un chaudron séparé. Une fois qu’elles sont cuites, ajoutez-les à votre plat de tomates.

Bon samedi et bonne récolte!

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle