Je sais bien que le Canadien est handicapé par plusieurs blessures, mais je ne parviens quand même pas à comprendre comment une équipe qui se retrouvait en finale de la coupe Stanley, en juillet, puisse se retrouver aujourd’hui dans la cave du classement général en compagnie de formations moribondes.

Je veux bien croire que les victoires sont difficiles à aller chercher quand il te manque des joueurs de la trempe de Shea Weber, Carey Price et Joel Edmundson, mais ça n’explique pas les nombreuses corrections que subissent les Glorieux depuis le début de la campagne.

Soyez honnêtes, même en connaissant le bilan médical de l’équipe pendant le camp d’entraînement, combien d’entre vous s’imaginaient une telle débâcle du CH.

Après tout, avec des effectifs comprenant entre autres Nick Suzuki, Brendan Gallagher, Tyler Toffoli, Jeff Petry, Josh Anderson, Ben Chiarot et Cole Caufield, sans oublier le retour de Jonathan Drouin ainsi que les Mike Hoffman, Christian Dvorak et David Savard que Marc Bergevin est allé chercher à gros prix, nous étions en droit à nous attendre à un meilleur rendement.

J’ai honte à mon CH.

Tout un travail de Yanick Jean

C’est fou à dire mais moi, être dans les souliers de Yanick Jean, l’entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, je me trouverais chanceux de compter sur un directeur gérant de la trempe de… Yanick Jean.

Je sais, vous vous dites qu’il faut être pas mal prétentieux pour s’auto-congratuler soi-même, mais le fait est que le travail du d.g. des Sags est pour le moins spectaculaire.

Si Yanick Jean a été très efficace dans la transaction impliquant Hendrix Lapierre cet été, bien qu’il a dû pousser un grand soupir de soulagement quand les Capitals de Washington ont retourné le surdoué de Gatineau au Titan la semaine dernière, c’est surtout celle de Félix Lafrance en janvier dernier qui frise le génie.

Imaginez, il est allé sortir du Cap-Breton l’actuel deuxième meilleur pointeur de la LHJMQ en retour du gardien Rémi Delafontaine, qui tarde à présenter des chiffres respectables, de l’attaquant Mark Rumsey, qui n’est plus dans le portrait et qui n’a donné qu’un seul but aux Eagles, et d’un choix de 2e tour en 2022 qui sera assez lointain puisqu’il s’agit de celui des Islanders de Charlottetown. Il faut aussi ajouter à cela une sélection de 6e ronde utilisée pour aller chercher Rumsey à Bathurst le même jour.

C’est toutefois la suite qui sera la plus intéressante parce que la valeur de Lafrance a plus que doublé depuis son arrivée à Chicoutimi.
Lafrance est assurément l’un des attaquants qui seront les plus en demande à l’ouverture du marché des transactions. Et ne soyez pas surpris si Yanick Jean parvient à soutirer un choix de première ronde et un très solide espoir pour son joueur étoile. Peut-être même un choix au repêchage en plus.

Et comme si ce n’était pas suffisant, je me suis également laissé dire que Yanick Jean songerait à marchander les attaquants Thomas Belgarde et Matej Kaslik, tous deux âgés de 19 ans. Belgarde est un joueur de caractère qui sera l’un des meilleurs 20 ans de la ligue la saison prochaine, alors que Kaslik est un véritable poison devant le filet adverse. Vous aurez compris que les Saguenéens risquent d’obtenir encore là d’autres excellents actifs.

Je vous raconte tout ça alors qu’au moment où on se parle, les Saguenéens ont déjà en banque trois choix de première ronde pour l’encan de 2022, de même que deux autres sélections de premier tour en 2023. C’est sans oublier des nombreux choix de 2e et 3e ronde qui sont également comptabilisés pour ces deux repêchages.

Bref, les Saguenéens auront un large éventail d’outils pour reconstruire rapidement.

Je le répète, moi si je suis dans les souliers de l’entraîneur Yanick Jean, je me trouverais chanceux de compter sur un d.g. comme Yanick Jean.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle