Je crois que vous aurez compris à travers mes chroniques que je ne suis pas une grande admiratrice du gouvernement actuel, tant pour sa gestion des réseaux de santé que de son ingérence en éducation et sa relation avec nous, les francophones.

Mais je dois dire que j’ai été agréablement surprise de voir comment le premier ministre Blaine Higgs a sauvé cette semaine une situation catastrophique qui aurait pu nuire davantage à l’image de la province et à celle de nos réseaux de santé.

Lorsqu’il a appris par l’entremise des médias et des réseaux sociaux que le motocycliste John Barnet avait reçu un congé de l’hôpital de Fredericton avec des vertèbres et un sternum fracturés, il a décidé de prendre la situation en main.

Le jeune homme, qui venait de subir un grave accident de la route, avait reçu son congé de l’hôpital et a été renvoyé à la maison après avoir passé moins de six heures aux urgences. Il souffrait horriblement et ses parents, résidant en Nouvelle-Écosse, étaient furieux.

Cette histoire d’horreur aurait non seulement nui à nos réseaux de santé déjà amochés, mais il aurait été possible qu’elle finisse par créer des tensions entre nous et les Néo-Écossais si elle n’était pas gérée adéquatement.

Les médias rapportent toutefois que les parents de John Barnet auraient ensuite reçu non pas un, mais deux appels du premier ministre et de la nouvelle PDG par intérim du réseau de santé Horizon, Margaret Melanson.

Le premier ministre et la PDG par intérim ont même communiqué avec le motocycliste pour qu’un médecin puisse se rendre l’examiner directement à sa résidence.

Celui-ci a dû être réadmis aux urgences en ambulance, mais cette fois il a pris la route vers l’hôpital de St-Jean.

Voici la preuve qu’il n’avait pas reçu les soins adéquats lors de son premier passage à l’hôpital Dr Everett Chalmers de Fredericton, qui est déjà sous les projecteurs pour le décès d’un patient dans la salle d’urgence le 13 juillet.

Je suis soulagée de voir que pour le cas de John Barnet, on a décidé de prendre le taureau par les cornes, sans mettre tout le monde à la porte et en réagissant de façon constructive.

Un chef-d’œuvre de relations publiques vous me direz? C’est possible. Je souligne aussi la proximité du premier ministre et de la nouvelle PDG dans ce dossier qui semble présager que Mme Melanson ne sera pas si libre qu’on le souhaiterait dans ses nouvelles fonctions.

Était-elle libre de prendre ses propres décisions lorsqu’elle choisit d’écarter le Dr Alier Marrero de la clinique MIND dont l’objectif était d’étudier le mystérieux mal neurologique du Nouveau-Brunswick?

Où l’a-t-on mise en poste en lui demandant en retour d’être le canal invisible entre le gouvernement et le réseau de santé Horizon?

Le temps nous le dira, je suppose, mais il est certain que Blaine Higgs a un intérêt particulier pour la gestion des réseaux de santé au Nouveau-Brunswick et qu’il semble être prêt à s’immiscer dans les dossiers qui donnent une mauvaise image à sa province.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle