Les pharmacies de nos salles de bain sont parfois remplies de produits – des médicaments antidouleurs aux onguents en passant par les comprimés contre les allergies, les gouttes oculaires ou la crème solaire – dont on ne se sert pas tous les jours.

Cette semaine, une lectrice de Moncton a contacté Question de science afin de savoir si ces médicaments sont encore efficaces quelques mois, voire des années, après leur date de péremption.

La réponse rapide, dit Nicolas Bertrand, professeur à la Faculté de pharmacie de l’Université Laval, est non.

Le temps fait son effet

Avant de recevoir l’approbation de Santé Canada pour la commercialisation d’un médicament, le fabricant de celui-ci est tenu de démontrer qu’il est sécuritaire.

Pour ce faire, les médicaments subissent toute une série de tests, des analyses qui servent aussi à démontrer que le produit est efficace durant toute sa durée de vie.

Tout au long de celle-ci, les médicaments sont exposés à diverses conditions environnementales faisant en sorte que les molécules qu’ils contiennent vont périmer. De la même manière que la couleur d’un objet pâlit au soleil, les molécules actives d’un médicament peuvent se dégrader lorsqu’elles sont exposées à la lumière.

«La lumière, la température et l’humidité peuvent affecter la qualité du médicament. Simplement en existant, le médicament est exposé à ces facteurs. On peut essayer de le protéger en le gardant dans un milieu sans humidité et à l’abri de la lumière, mais le temps finit par faire son effet et le médicament va perdre de son efficacité», dit Nicolas Bertrand.

Ces divers facteurs peuvent aussi, avec le temps, altérer les propriétés physiques de ces produits. Un comprimé pourrait par exemple perdre de sa capacité à se dissoudre, empêchant ainsi sa molécule active d’être absorbée par notre corps.

Pour toutes ces raisons, il est donc déconseillé de consommer les produits de votre pharmacie après leur date d’expiration puisqu’on ne peut garantir leur efficacité.

Des effets inconnus

D’après Nicolas Bertrand, on devrait aussi éviter de prendre des médicaments après leur date de péremption puisqu’il est impossible d’être sûr qu’ils demeurent sécuritaires.

Mais comment un produit sécuritaire peut-il ne plus l’être une fois expiré? C’est qu’en étant exposés aux diverses conditions qui peuvent les dégrader – lumière, température, humidité – les ingrédients d’un médicament peuvent être transformés dans de nouveaux composés. Ainsi, une molécule parfaitement sécuritaire pour la santé peut, en principe, devenir toxique pour le corps.

Le problème c’est que les fabricants ne sont pas tenus d’étudier si ce genre de transformation survient après la date d’expiration de leurs produits. Pour des raisons de sécurité, il faut donc éviter de les consommer.

«Quand on fabrique un médicament, on s’assure que ses propriétés ne changent pas pendant une période donnée et qu’il demeure sécuritaire. On ne s’intéresse pas à savoir de quelle manière la molécule change après, si elle est plus ou moins active ou si elle peut avoir des conséquences sur la santé», précise M. Bertrand.

Pour d’autres produits achetés en pharmacie, par exemple des gouttes oculaires, vaut mieux s’en départir un certain temps après les avoir utilisés une première fois.

«Dans le cas des gouttes oculaires, on dit généralement qu’elles ne devraient pas être utilisées plus d’un mois après les avoir ouvertes. Ce genre de produit doit demeurer stérile, autrement ça peut mener à une infection des yeux. C’est un peu comme votre pot de mayonnaise, si vous l’ouvrez et vous le laissez sur le comptoir, il va tourner plus rapidement», illustre Nicolas Bertrand.

Si vous doutez de la durée de vie de vos médicaments, mieux vaut en discuter avec votre pharmacien.

Pour vous débarrasser de vos médicaments de manière sécuritaire, rendez-vous dans les pharmacies de la province qui offrent gratuitement un service de destruction de médicaments périmés.

  • Journaliste à l’Acadie Nouvelle, Justin Dupuis répond à vos questions de science chaque samedi. Vous pouvez envoyer la vôtre à justin.dupuis@acadienouvelle.com

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle