Les artistes en mission d’exportation au CMA

Au-delà des nombreux spectacles qui mettront en vedette des centaines d’artistes pendant le Congrès mondial acadien, Musique NB a voulu aller un peu plus loin en mettant sur pied une mission d’exportation afin d’encourager les liens entre les diffuseurs internationaux et les musiciens.

Plusieurs intervenants s’entendent pour dire que le CMA offre une belle visibilité aux artistes de l’Acadie, même s’ils précisent qu’aucun créateur ne repartira du congrès avec des millions en poche.

Le président de l’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick, Philippe Beaulieu, estime que le congrès est le moment idéal pour raffermir des liens, stimuler la création et lancer des œuvres artistiques.

Musique NB a décidé de pousser l’exercice un peu plus loin en invitant 11 diffuseurs de l’Europe et des États-Unis, pendant trois jours, afin de participer à un volet professionnel assorti d’une série de six vitrines offertes par des musiciens de la province. C’est la première fois que l’association organise ce genre d’initiative à l’extérieur de son propre événement annuel le Festival (506). L’initiative a été mise sur pied de concert avec la Stratégie de promotion des artistes acadiens sur la scène internationale.

«Dans l’espace de trois jours, les diffuseurs qu’on invite auront la chance de voir au moins une vingtaine d’artistes en spectacle dans plusieurs différents formats et circonstances devant public», a déclaré le directeur général de Musique NB, Jean Surette.

Environ 50% des délégués invités ont déjà participé à des événements semblables dans les Provinces maritimes, tandis que l’autre moitié n’a jamais mis les pieds dans ce genre d’activités en Acadie. Parmi les délégués, on retrouve des habitués de la FrancoFête en Acadie comme Alain Navarro du Festival Pause Guitare et le producteur suisse Ulric Schuwey.

«Ce sont des gens qui, de façon constante, programment nos artistes et qui connaissent bien nos artistes. On voulait aussi élargir et avoir de nouvelles personnes. Nous recevons, entre autres, Victor Grosjean du Festival Le Pied Orange et Audrey Levert du Centre culturel Charlie Chaplin en France.»

Les délégués seront au CMA du 14 au 18 août. Ils pourront ainsi avoir un aperçu du grand rassemblement, voir au moins une vingtaine d’artistes à l’oeuvre et assister à une journée professionnelle où l’ensemble des intervenants de l’industrie musicale est invité.

Julie Aubé, Matt Boudreau, Chloé Breault, Maggie Savoie, Spoutnique et The Lumber Jills sont les artistes qui ont été sélectionnés pour offrir des extraits de spectacle devant les diffuseurs. Ils ont choisi des musiciens qui ont du potentiel pour l’exportation.

«Nous allons faire le suivi après le CMA avec les diffuseurs pour voir s’il y aura des retombées. Parfois, ça peut prendre un an avant qu’il y ait des retombées.»

L’événement #exportNB est une première tentative et Musique NB songe peut-être à répéter l’expérience dans d’autres grands festivals au cours des prochaines années.

Encourager les initiatives

Philippe Beaulieu encourage toutes les initiatives possibles pendant le CMA visant à créer des retombées économiques pour les artistes de diverses disciplines, pas seulement la musique.

«J’espère que ça va valoir la peine parce que juste faire un congrès pour dire qu’on va venir manger des poutines râpées ensemble, ça manque un peu d’ampleur. Le congrès s’est fait pour lancer des idées et des œuvres, pour créer des liens. C’est un lieu de rassemblement et s’il y a des artistes qui se sentent inspirés par cet événement-là et qui veulent créer quelque chose en marge tant mieux. On parle tellement de l’histoire de l’Acadie de façon négative alors si on peut en parler de façon positive, c’est tant mieux. Ça veut dire que l’Acadie est belle et vivante et que ses artistes sont vivants aussi», a ajouté Philippe Beaulieu.