Des Boudreau par centaines à Shediac

Des centaines de Boudreau, Boudrot, Boudreault, Boudreaux et Budrow avaient rendez-vous à Shediac, mardi, dans le cadre du Congrès mondial acadien. L’Acadie Nouvelle a assisté à la réunion de famille, l’une de quatre qui avaient lieu dans le Sud-Est et Kent, le 20 août.

Doreen Hayes a fait le voyage d’Edmonton en Alberta, où elle habite depuis 40 ans, jusqu’au Nouveau-Brunswick afin de renouer ses liens avec ses ancêtres et ses cousins et cousines, les Boudreau. Si une personne capture bien l’esprit des réunions de famille du CMA, c’est bien elle.

Avec son cartable de recherche généalogique sous le bras, on pouvait la voir scruter attentivement les grands tableaux généalogiques affichés le long des murs du Centre multifonctionnel de Shediac avec des membres de sa famille rapprochée. Entre deux affiches, elle s’arrêtait fréquemment pour échanger avec enthousiasme des histoires avec d’autres participants.

Pour la fille de Deloré Roy, fille de Catherine Boudreau de Petit-rocher, une réunion comme celle de mardi est bien plus qu’un exercice de généalogie : c’est toute une communauté qui reprend sa place dans l’histoire.

«Quand je pense à mes années à l’école, je me souviens d’entendre que les vainqueurs tiennent la plume qui écrit l’histoire. Quand j’étais jeune, l’histoire ne me disait rien, et pourtant notre père nous parlait souvent de nos origines. Plus ça avance, plus on a besoin de connaître la vérité.»

Avant d’aller à Shediac, elle s’est rendue à Grand-Pré la semaine dernière afin de visiter le site historique au coeur de la déportation des Acadiens.

«C’était très émotionnel. De regarder à travers ces champs et de savoir ce qui est arrivé. C’est tellement paisible maintenant, il y a une sérénité. Mais on sait ce qui s’est passé.»

Plus de 500 personnes ont participé à la réunion des Boudreau, mardi. Ils sont venus à Shediac de sept provinces canadiennes, en plus de la Louisiane, du Massachusetts, de l’Idaho et de l’état de Washington, entre autres.

«L’ancêtre originel a eu 11 enfants, dont 7 fils. C’est donc très probable que c’est l’une des plus grandes familles de l’Acadie», assure Donald Boudreau, organisateur de la réunion.

Donald Boudreau, organisateur de la réunion de famille des Boudreau. Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron

En après-midi, les participants ont eu droit entre autres à une conférence sur l’histoire des Boudreau et du fondateur Michel Boudreau. En soirée, ils se sont déplacés au grand chapiteau de la place de l’aréna Festival pour un spectacle avec Lina Boudreau, Danny Boudreau, Harmonie, Matt Boudreau et Weldon et Josée Boudreau.

Pour la majorité, la généalogie demeure l’attrait principal de la journée.

«Les gens veulent savoir qui sont leurs ancêtres. On a de grands tableaux des arbres généalogiques remontant à Michel Boudreau, ancêtre commun des Boudreau en Amérique du Nord. Il s’était installé à Port-Royal dans les années 1630. Les gens viennent aussi rencontrer des cousins et des cousines de partout.»

«C’est quelque chose qui se passe presque au niveau cellulaire. Les gens ici partagent un lien. Je pense que tout le monde a ce besoin de se sentir connecté aux autres. C’est fascinant de penser que cette réunion nous permet d’être tous ensemble», ajoute Mme Hayes.

Outre les Boudreau, les Gaudet se sont réunis mardi, à Pré-d’en-Haut, les Goguen se sont rassemblés à Notre-Dame-de-Kent et les Thibodeau avaient rendez-vous à Cormier-Village.