Alimentation Couche-Tard vend 75 établissements Circle K

MONTRÉAL – L’exploitant de dépanneurs et de stations-
service Alimentation Couche-Tard (TSX:ATD.B) a annoncé la mise en vente, hier, de 75 établissements de sa filiale américaine Circle K au cours des prochains mois.

«Chaque année, pendant la période budgétaire, on établit une liste des magasins qui ont des emplacements moins désirables ou qui ne réussisent pas selon nos normes, a expliqué le chef de la direction financière de Couche-Tard, Raymond Paré, au cours d’un entretien téléphonique. C’est souvent relié à des acquisitions passées.»
C’est la première fois que Couche-Tard recourt aux services d’une firme externe, en l’occurrence NRC Realty Advisors, pour réaliser une transaction de cette ampleur. L’entreprise lavalloise s’attend à ce que les acheteurs soient des groupes indépendants, que NRC sera plus en mesure de repérer.
NRC Realty «devrait nous permettre d’augmenter la somme qu’on va percevoir de ces dispositions-là», a expliqué M. Paré, en précisant qu’il s’agissait d’un «essai», sans obligation de vendre pour Couche-Tard.
«On a souvent été pognés de l’autre côté de la clôture avec ces gens-là (quand Couche-Tard veut acquérir des magasins) et ils réussissent à aller chercher des indépendants qui sont prêts à payer des prix de fou pour ces sites-là», a raconté le dirigeant.
Les magasins à vendre sont situés en Alabama, au Colorado, en Floride, en Géorgie, en Louisiane, au Mississippi, au Nouveau-Mexique, en Caroline du Nord, en Oklahoma, en Caroline du Sud et au Tennessee. Dans la plupart des cas, l’immobilier fera partie de la transaction. Ailleurs, des baux seront transférés. Certains magasins ne sont plus exploités à l’heure actuelle.
«Vu le grand intérêt qu’ont récemment suscité des établissements situés dans des emplacements similaires, il devrait en être de même pour ces magasins», a déclaré Denny Ruben, directeur général de NRC, dans un communiqué.
Couche-Tard entend poursuivre sa stratégie de croissance par acquisitions, mais n’a plus l’intention de révéler au début de chaque exercice, comme il le faisait jusqu’à l’an dernier, le
nombre d’établissements qu’il compte acheter.
Raymond Paré a tout de même indiqué, hier, que Couche-Tard allait surveiller la mise en vente prochaine des magasins «corporatifs» d’Exxon Mobil aux États-Unis.
Par ailleurs, Couche-Tard n’a pas encore tranché l’avenir de la bannière «On the Run», acquise aux États-Unis en avril. On envisage soit de la conserver aux côtés de celle de Circle K ou de la faire disparaître. L’action de Couche-Tard a clôturé hier à 16,39 $, en baisse de 11 cents, à la Bourse de Toronto.
 Rappelons qu’Irving Oil Ltd et Couche-Tard ont conclu une entente de partenariat, le 8 mai, afin d’y inclure les 252 magasins d’accomodation exploités par l’entreprise du N.-B. dans l’Atlantique et la Nouvelle-Angleterre.