Plusieurs concessions minières convoitées dans la région de Bathurst

VANCOUVER – La compagnie minière Votorantim Metals Canada Inc. démontre de l’intérêt pour plusieurs concessions dans le secteur du camp minier de Bathurst.

El Nino Ventures annoncé hier, par voie de communiqué, que Votorantim veut réaliser une entente lui permettant de détenir de l’intérêt jusqu’à 70 % de 1805 concessions minières situées dans le camp minier de Bathurst. ELN et Xstrada Canada Corporation – Xstrada Zinc Canada Division (Xstrada Zinc) en sont propriétaires à 50 %.
Votorantim Metals Canada Inc. est une filiale de Votorantim Metals et fait partie du Groupe Votorantim fondé au Brésil en 1918. Cette entreprise est active dans 15 pays et regroupe plus de 60 000 employés. Votorantim Metals est le plus grand producteur de nickel électrolytique en Amérique latine et est aussi un leader mondial dans la production de zinc en plus d’être un producteur important d’aluminium et de fer.
L’entente tripartie entre Votorantim, ELN et Xstrata Zinc peut, dépendant de tests géologiques, faire partie d’une entente subséquente permettant d’obtenir un intérêt jusqu’a 70 % dans les 1805 concessions minières appartenant à ELN et Xstrata en plus de 2907 concessions appartenant à 100 % à Xstrata Zinc. Une autre zone d’intérêt, détenue en parts égales par ELN et Xstrata, serait également incluse.    
Votorantim pourrait détenir 50 % d’intérêt dans les concessions du camp minier de Bathurst en réalisant des investissements de 10 millions $ au cours des cinq prochaines années. Elle peut aussi accroître cet intérêt à 70 % en ajoutant 10 millions $ au cours des deux prochaines années. Dès que Votorantim détiendra 50 % d’intérêt dans la propriété convoitée, ELN conservera 25 % dans les 1805 concessions ainsi que 25 % dans n’importe quelles autres concessions minières revendiquées par les entreprises dans la zone d’intérêt. Si Votorantim détient 70 %, celle de ELN serait de 15 %.
Plusieurs tests ont permis de confirmer la présence importante de dépôts de zinc et de cuivre dans les 1805 concessions minières dont 50 % appartiennent à ELN.  
Le PDG d’ELN, Jean-Luc Roy, accueille positivement l’implication de Votorantim.
«Nous sommes favorables à la possibilité de travailler avec Votorantim dans nos propriétés du camp minier de Bathurst, a-t-il déclaré. Nous croyons que leur implication permettra de rehausser la valeur de nos propriétés avec un désir d’exploration additionnelle.»