Les Grecs outrés

ATHÈNES, Grèce – Sous la menace d’un désastreux défaut de paiement, le gouvernement grec était confronté hier à de nouvelles grèves et actions de protestation contre les mesures d’austérité supplémentaires qu’il prévoit pour répondre aux exigences de ses créanciers.

Le premier ministre Georges Papandréou sera à Berlin aujourd’hui pour un entretien avec la chancelière Angela Merkel, deux jours avant un vote des parlementaires allemands sur l’élargissement des pouvoirs du Fonds européen de stabilité financière (FESF) doté de 440 milliards d’euros, mis en place pour faire face à la crise de la dette dans plusieurs pays de l’UE.

Plus de détails dans les éditions électronique et papier de l’Acadie Nouvelle du 27 septembre.