Aéroport de Bathurst: étude sur le projet de liaison avec le Labrador

BATHURST – L’Aéroport régional de Bathurst prépare une étude de faisabilité sur une liaison directe avec le Labrador.

Les autorités aéroportuaires ont déjà déterminé que l’intérêt est là pour des vols directs entre Bathurst et le Labrador, mais veulent le définir avec des données précises pour mieux négocier avec un transporteur, ce qui explique l’étude qui est en préparation.

Les travailleurs du Nord-Est se dirigent de plus en plus vers Wabush, au Labrador, et ce phénomène pourrait s’intensifier avec la fermeture de la mine Brunswick, prévue d’ici 2013.

«Nous voulons faire une étude de marché pour des liens plus directs avec le Labrador afin de répondre aux besoins professionnels. Nous savons qu’il y a une demande, mais il faut mettre les chiffres en place pour convaincre les compagnies aériennes et le gouvernement», a expliqué Jennifer Henry, la directrice générale de l’Aéroport régional de Bathurst.

Cette semaine, Mme Henry était dans la capitale néo-écossaise pour discuter des possibilités de cette liaison sans escale.

«Nous avons entrepris des discussions avec l’aéroport de Halifax pour un partenariat et ils sont intéressés. Je m’attends à rencontrer des compagnies aériennes par le biais de cet aéroport vers février, parce que nous voulons développer un service commercial régulier», indique Mme Henry.

La destination de Fort McMurray demeure très populaire parmi les travailleurs. Depuis quelques années, ils profitent des possibilités d’emplois en Alberta et cette tendance se confirme par le récent sondage de l’Aéroport régional de Bathurst, mettant en lumière que presque un client sur trois utilise ses services pour se rendre à Fort McMurray.

Les autorités aéroportuaires sont toujours en quête d’un financement de 10 millions $ pour la modernisation de leurs installations, notamment l’allongement de la piste d’atterrissage.

Elles ont récemment investi dans l’amélioration de leur service de stationnement payant. Auparavant, les automobilistes devaient payer des frais pour se stationner, sauf que rien ne les y obligeait. Maintenant, le système de péage fonctionne avec des barrières.

L’Aéroport régional de Bathurst dessert quotidiennement, à raison de deux fois par jour Montréal, avec une moyenne de 40 000 passagers annuellement.