L’inflation légèrement en baisse au N.-B.

OTTAWA – Les prix à la consommation ont progressé de 3,9 % au Nouveau-Brunswick au cours de la période de 12 mois se terminant en novembre, soit une hausse légèrement inférieure à celle enregistrée en octobre (4,0 %).

Qui plus est, le N.-B. n’occupe plus le gênant dernier rang au Canada en ce qui a trait à l’inflation. Le déshonneur revient maintenant à Terre-Neuve-et-Labrador, dont l’indice des prix à la consommation est passé de 3,5 à 4,1 % au cours du dernier mois.

Le Nunavut et la Colombie-Britannique affichent le meilleur rendement national, avec des taux d’inflation respectifs de 2,2 et de 2,3 %.

Les tendances provinciales se répercutent sur le taux des 16 grandes villes étudiées par Statistique Canada. Le taux d’inflation municipal le plus élevé au Canada est à St. John’s (3,9 %, en hausse de 0,4 %) et à Saint-Jean (3,8 %, en baisse de 3,9 %), alors que le plus faible est enregistré à Vancouver (2,3 %) et à Victoria (2,1 %).

Au Canada, les prix à la consommation ont progressé de 2,9 % au Canada au cours de la période, soit une hausse identique à celle enregistrée en octobre.

Statistique Canada a indiqué mardi que la variation des prix de l’essence a poursuivi sa baisse durant cette période, mais que la hausse des prix des aliments est demeurée forte.

Les prix de l’essence ont ainsi progressé de 13,5 % pendant la période de 12 mois terminée en novembre, après s’être accrus de 18,2 % le mois précédent.

Les consommateurs canadiens ont payé 4,8 % de plus pour les aliments au cours de la période de 12 mois se terminant en novembre, ce qui représente la progression la plus marquée depuis juillet 2009. L’augmentation enregistrée en novembre fait suite à une hausse de 4,3 % enregistrée au mois d’octobre.

Statistique Canada note que les prix à la consommation ont augmenté dans toutes les provinces.

Quant aux prix du logement, ils se sont accrus de 1,5 % pendant l’année se terminant au mois de novembre, soit une hausse égale à celle observée en octobre. Le coût du mazout a augmenté de 24,4 % en novembre, après avoir connu une hausse de 22,1 % le mois précédent.

Les consommateurs ont par ailleurs déboursé davantage pour les coûts de remplacement par le propriétaire et l’électricité, mais le coût de l’intérêt hypothécaire a diminué de 1,1% après avoir reculé de 1,3 % le mois précédent.

(Avec des extraits de La Presse Canadienne)