Un francophone à la tête du Bureau de commerce de Saint-Jean

SAINT-JEAN – Fait plutôt rarissime dans l’histoire de la ville de Saint-Jean et de sa Chambre de commerce (Saint John Board of Trade), c’est un francophone, Éric Poirier, qui dirigera dorénavant les destinées de l’organisme qui se veut la voix du milieu des affaires de Saint-Jean.

Réunis plus tôt cette semaine dans le cadre de leur 194e assemblée générale annuelle, les nombreux membres du Bureau de commerce de Saint-Jean ont effectivement confié à celui qui est actuellement directeur régional chez Bell Aliant le mandat de veiller à la croissance et à la réussite de l’économie de la région portuaire.

«J’ai une chance de faire quelque chose pour ma communauté. On doit célébrer davantage la richesse de la Francophonie à Saint-Jean. Avec près de 6000 francophones, 20 000 francophiles et plus de 165 millions $ en retombés économiques chaque année, il faut reconnaître que la Francophonie offre un avantage économique intéressant pour l’ensemble de notre communauté.»

Ce dernier s’est évidemment dit heureux, mais aussi conscient des défis économiques et autres responsabilités de taille qui l’attendent au passage. Confiant, misant sur la croissance économique fort probable, sur l’excellence en affaires, ce dernier désire ardemment faire en sorte de redonner un élan de confiance dans l’économie locale. Éric Poirier désire également que le Bureau de commerce de Saint-Jean mise davantage sur les petites entreprises, qui constituent pas moins de 80 % de l’ensemble des membres de l’organisme.

«Avant toute chose, je veux forger un nouvel esprit de collaboration entre nos gouvernements, nos agences de développement économique, entre nos chambres de commerce, nos agences de développement communautaire et avec nos citoyens qui doivent être une priorité pour la communauté tout entière.»

Chose certaine, cette annonce a été chaudement applaudie par les différents intervenants de la communauté francophone saint-jeannoise. Tant du côté de la section Sieur-Samuel-de-Champlain de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB), de l’Association régionale de la communauté francophone de Saint-Jean (ARCF) et des médias francophones dans la région, comme CHQC-FM, tous ont immédiatement et sans trop grande retenue salué la nomination de celui qui s’est donné comme mandat personnel de faire rayonner la Francophonie à Saint-Jean.

«C’est intéressant de voir un président du Bureau de commerce de Saint-Jean qui a à cœur l’intérêt des francophones», a tenu à souligner en entrevue Michel Côté, directeur général de l’ARCf de Saint-Jean. Pour lui, cette nomination risque fort de se traduire par un rapprochement encore plus évident entre la communauté francophone et d’affaires saint-jeannoise.

Fait historique à souligner, Éric Poirier est devenu le troisième francophone à diriger Le Bureau de commerce de Saint-Jean, qui célébrera dans quelques années son 200e anniversaire de création, ce qui en fait un des plus anciens au pays.