Après des années d’efforts, la CSeries de Bombardier prend son envol

MIRABEL, Québec – Après des années d’efforts, le premier avion CSeries de Bombardier s’est finalement envolé pour son baptême de l’air, neuf mois plus tard que prévu, lundi, un peu avant 10 heures, aux installations de l’avionneur à Mirabel.

Julien Arsenault

LA PRESSE CANADIENNE

Devant quelque 2700 spectateurs, employés, clients et fournisseurs massés dans des gradins en bordure de la piste, l’appareil CS100 s’est envolé dans un ciel dégagé, avec seulement quelques nuages.

«C’est une journée très importante pour l’entreprise», a souligné le président du conseil d’administration de Bombardier, Laurent Beaudoin.

Pour Pierre Beaudoin, président et chef de la direction de Bombardier, et fils de Laurent, la CSeries devrait répondre aux attentes en plus de dissiper les doutes.

Selon lui, les CS100, disponibles en configuration de 100 et 125 sièges, devraient être livrés dans 12 mois, à la suite d’une période d’essais en vol où sept appareils seront testés.

M. Beaudoin n’a cependant pas écarté de nouveaux délais en ce qui a trait aux essais en vol.

«Il faut faire les choses de la bonne façon, a rappelé le PDG de Bombardier. Si nous avons à prendre plus de temps, nous allons le faire.»

L’autre modèle, le CS300, devrait quant à lui être disponible avant la fin de 2014.

Les attentes sont grandes pour le nouvel appareil de Bombardier.

L’entreprise a promis que son appareil, fait en partie de matériaux composites et propulsé par un moteur conçu par Pratt & Whitney, permettra une réduction de 15 % des coûts d’exploitation en plus de consommer 20 % moins de carburant que les avions de taille semblable présentement utilisés. Bombardier a également promis que son nouvel avion sera plus silencieux.

L’entreprise établie à Montréal s’attend à ce que le nouvel appareil, développé grâce à un programme de 3,5 milliards $ US, génère entre 5 et 8 milliards $ de revenus additionnels, ce qui contribuerait à faire grimper le cours de son action.

Bombardier a déjà reçu des commandes fermes pour 177 CSeries de la part d’une dizaine de clients. Ce nombre grimpe cependant à 388 avions si on y ajoute les options ainsi que les lettres d’intention.