Le Dixie Lee remporte le prix Bâtisseur de la Chambre de commerce du Grand Caraquet

CARAQUET – Le Dixie Lee de Caraquet, l’un des restaurants de poulet frit les plus populaires de tout le nord de la province, est devenu samedi soir le dixième récipiendaire du prix Bâtisseur de la Chambre de commerce du Grand Caraquet, remis de façon biannuelle lors du Gala Commerc’Or.

Très enchantée par cette récompense, Linda Lanteigne, copropriétaire de la succursale, croit qu’après 46 années d’existence, le restaurant demeure plus populaire que jamais.

À preuve, les deux semaines qui ont suivi la réouverture de l’établissement en septembre après avoir été fermé cet été en raison d’un incendie ont été comparées à un long 15 août sans arrêt.

«Les gens avaient vraiment envie d’en manger. On a été étonné. On a ouvert à la mi-septembre, je veux dire, ce n’est pas la saison touristique, c’est l’automne, mais on a pu connaître l’achalandage qu’on n’a pas pu avoir pendant le Festival acadien», raconte Linda Lanteigne.

Le poulet du Dixie Lee de Caraquet est probablement aussi l’un des seuls à voyager fréquemment un peu partout en Amérique du Nord.

Linda Lanteigne soutient que certains travailleurs de Fort McMurray aiment faire des provisions avant de partir dans l’Ouest.

«On a même du poulet qui est parti à Fort Lauderdale en Floride en avion. Il y a aussi beaucoup de gens du Québec qui viennent l’été et qui en achètent pour ramener chez eux et le faire goûter à leurs voisins. On voit ça régulièrement.»

Plusieurs autres récompenses ont été décernées pendant cette soirée tenue au Carrefour de la mer et animée par l’humoriste Jean-Sébastien Lévesque, de la Revue acadienne. La firme de marketing et de communications, DPG Communication a remporté le prix Entreprise par excellence.

«Je pense que la formule de succès est de viser l’excellence dans le design, parce qu’on travaille en marketing et à faire des publicités qui se démarquent», souligne Pierre Saint-Cyr, qui a fondé l’entreprise en 1979.

Lorraine Haché, propriétaire de la Boulangerie Grains de folie a été nommée Femme entrepreneure de l’année tandis que André Boudreau et Luc Benoît, de la Maison funéraire Racicot, sont devenus les jeunes entrepreneurs de l’année.

Le Festivin a raflé le trophée de l’événement spécial. D Cyr Sonorisation Plus a décroché le prix d’entreprise innovatrice.

Centre-Ville Caraquet a aussi remis des prix d’excellence au Centre de rénovation Unimat et la Maison Touristique Dugas (affichage commercial), Yves Parisé et Anaïs Mailhot-Landry (rénovation résidentielle), Home Hardware (rénovation commerciale), Olivier Caron et Anne-Marie Martin (nouvelle construction résidentielle), Caraquet Libre Entreposage (Aménagement paysager commercial), Jacinthe Cormier (bâtiment connexe), Richard Bouffard et Annie Poirier (restauration).

Le Centre de rénovation Unimat a aussi gagné le prix de nouvelle construction commerciale.

Le prochain Gala Commerc’or doit avoir lieu en 2015.