Beaubassin-Est: une propriétaire d’usines de fruits de mer saluée pour son courage

SAINT-ANDRÉ-LEBLANC – Le milieu des affaires de Cap-Pelé et Beaubassin-Est a rendu hommage, jeudi, à une propriétaire d’usines de fruits de mer, à un bâtisseur communautaire, à un mécanicien et à une bénévole dévouée à son église.

Les gens d’affaires du Sud-Est ont rempli le centre communautaire de Saint-André-LeBlanc, jeudi, lors de la Soirée de reconnaissance de la Chambre de commerce Cap-Pelé / Beaubassin-Est.

Kevin Ouellette, le frère de l’entrepreneure féminine de l’année, Debbie Duguay, a fait vivre à la foule de fortes émotions quand il a fait un bilan du parcours de sa soeur dans le monde des affaires.

«En été 1993, Debbie et son mari, Joe, ont commencé leur aventure en achetant Ocean Shore Fish Exports, situé à côté de l’usine du père de Debbie, au Petit-Cap. Les deux ont mis beaucoup de temps à établir leur nouvelle entreprise.»

«Le 30 septembre 1998 fut un jour sombre pour ma soeur et pour la famille. Nous apprenions que Joe est décédé dans un accident de travail à l’usine», a-t-il poussé d’une voix tremblante.

«Pour ma soeur, cette période a été difficile. Elle a vécu un deuil en continuant à gérer l’entreprise. Aujourd’hui, elle gère 2 usines et

18 employés. Elle s’est démarquée au fil des années en tant que femme dans une industrie traditionnellement dominée et contrôlée par des hommes.»

La Chambre de commerce a donné son prix de pionnière à Bella Léger, une femme de Haute-Aboujagane de 84 ans dévouée depuis très longtemps à l’église locale.

«Infatigable, c’est sept jours par semaine, 365 jours par année que cette dame prend sous ses ailes toutes les responsabilités de l’église, a fait savoir son fils, Émery. Mame, on ne sait pas où tu prends toute ton énergie, mais ce soir, on veut te remercier de t’occuper aussi bien de nous. Mercie mame, merci, Bella.»

Daniel Bélanger, le propriétaire de Bélanger Daniel Auto Repair, a reçu le titre d’entrepreneur masculin de l’année. Le plus jeune d’une famille de 12 enfants a vécu des difficultés financières au début de sa carrière. Par contre, sa persévérance a permis à son garage à Cap-Pelé de connaître un grand succès.

«Il a maintenant un nouveau garage, et travaille avec son neveu, Luc Bélanger, un autre mécanicien», a raconté sa soeur, Roberta Landry.

Enfin, Camille Léger, de Cormier-Village, a reçu le prix du président 2013 en raison de sa contribution à la communauté en tant qu’entrepreneur et philanthrope au cours des années.

«En 1969, Camille Léger a planté ses racines à Cormier-Village et a créé sa compagnie de construction, Camille Léger ltée. Il y a de ça 44 ans, et la compagnie est toujours là, gérée par ses fils avec sept employés», a dit Laurie McGraw, maire adjoint de Beaubassin-Est.

M. Léger a aussi donné beaucoup à sa communauté, soit en siégeant à plusieurs comités, soit en offrant son terrain pour la construction d’une patinoire extérieure et d’un terrain de baseball.