Canada: les ventes d’automobiles ont bondi de 4 % en 2013

TORONTO – Les ventes d’automobiles au Canada ont bondi de 4 % en 2013, poursuivant leur reprise de vigueur depuis la Grande Récession, a indiqué vendredi DesRosiers Automotive Consultants.

DesRosiers a affirmé que 1,74 million de véhicules ont été vendus au Canada l’an dernier, en hausse par rapport à 1,67 million en 2012 alors que l’industrie concluait sa sortie de la plus récente récession, qui avait fait chuter les ventes à 1,46 million de véhicules en 2009.

Les données générales montrent que les consommateurs ont «éclipsé des niveaux d’endettement records et une reprise économique tiède», avec tout de même un affaiblissement des ventes dans la plupart de l’industrie en décembre, a commenté DesRosiers.

«Décembre est toujours un mois imprévisible, (…) et cette année, le verglas dans l’est du pays s’est ajouté à la volatilité habituelle», a-t-on fait valoir.

Sur la plus haute marche, Ford s’est proclamé meilleur vendeur au Canada pour une quatrième année consécutive.

Le géant automobile a indiqué vendredi que son bilan de 2013 est le meilleur des 16 dernières années, alors qu’il a vu ses ventes globales d’automobiles et de camions croître de près de 3 %.

Ford Canada a dit avoir vendu un total de 283 588 véhicules l’an dernier, comparativement à 276 068 en 2012, propulsé par une forte demande de ses camionnettes de la populaire Série F.

Malgré les gains d’une année à l’autre, le constructeur automobile a fait état de ventes en déclin pour décembre. Les ventes totales de véhicules le mois dernier ont glissé de 4,2 %, à 16 161, comparativement à 16 874 en décembre 2012.

Les ventes d’automobiles de Ford en décembre ont connu un déclin marqué de près de 20 %, chutant à 2923, contre 3628 en décembre 2012. Les ventes pour l’année demeurent pratiquement inchangées, à 68 341 unités.

Les ventes de camions ont aussi reculé légèrement le mois dernier, passant de 13 246 à 13 238 unités. Pour l’année, les ventes de camions ont grimpé de 3,5 %, à 215 247 unités.

Chrysler Canada a dit avoir vendu un peu plus de 260 000 véhicules l’an dernier, une augmentation de 7 % par rapport à 2012.

General Motors a vu ses ventes combinées d’automobiles et de camions aux particuliers et aux entreprises grimper de 3,6 % en 2013, à 234 944 véhicules, comparativement à 225 825 en 2012.

Toyota Canada a pour sa part vendu 195 360 véhicules en 2013, en hausse de 1,7 % par rapport à 2012.

Le constructeur japonais a notamment profité de la popularité de sa marque de luxe Lexus, dont il a vendu 15 949 véhicules, ce qui représente une hausse de 5,6 %. Il s’agit de la meilleure année dans l’histoire de Lexus au Canada.

États-Unis: meilleures ventes depuis 2007

DETROIT – L’industrie automobile a affiché l’an dernier ses meilleurs résultats de ventes aux États-Unis depuis 2007. Toutefois, les constructeurs devront en faire un peu plus pour attirer les consommateurs en 2014.

Après quatre années de fortes augmentations des ventes – et d’aubaines restreintes – alors que l’état de l’économie s’améliorait, la demande aux États-Unis pour les nouvelles voitures et camions devrait ralentir en 2014. Cela pourrait signifier de meilleurs prix pour les acheteurs, alors que les entreprises lutteront pour accroître leurs parts de marché.

Les ventes aux États-Unis ont augmenté de 8 %, à 15,6 millions d’unités en 2013, un résultat surtout attribuable à un bond des ventes de camionnettes pour les secteurs de la rénovation domiciliaire et de l’énergie.

Pour la 32e année consécutive, les camions de la Série F de Ford ont été les meilleurs vendeurs au pays, à 763 402 unités. La Toyota Camry a été l’automobile la plus vendue, à 404 484 unités.

Mais l’industrie a eu un aperçu de ce qui se profile avec le ralentissement des ventes en décembre. General Motors, Toyota et Volkswagen ont tous connu des déclins, alors que des rivaux offraient de meilleures aubaines, selon TrueCar.com, qui suit l’évolution des prix des voitures.

Globalement, les ventes du secteur ont été pratiquement inchangées pour le mois. Un ralentissement est inévitable, disent des analystes.

Ainsi, 2013 pourrait représenter la dernière des années de forte reprise. L’an dernier a marqué le meilleur rendement dans l’industrie depuis 2007, alors que 16,1 millions de nouvelles voitures et camions avaient été vendus.