Le N.-B. et le fédéral donnent un coup de pouce à des entreprises de la métallurgie

RIVERVIEW – Fredericton et Ottawa injectent 250 000 $ dans le secteur de la métallurgie au Nouveau-Brunswick. Les gouvernements veulent outiller les entreprises de la province afin qu’elles puissent participer à des mégaprojets de construction.

L’initiative pourrait améliorer la compétitivité de 49 entreprises de la province afin d’augmenter leurs chances de participer à des projets majeurs comme l’oléoduc est-ouest et la construction navale.

Les critères pour faire partie de la liste des fournisseurs de ces projets sont très exigeants, selon David Plante, vice-président de la division du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard de Manufacturiers et exportateurs du Canada. De plus, le simple fait d’être sur la liste des fournisseurs n’implique pas nécessairement l’obtention de contrats.

«Il faut avoir un dossier de sécurité parfait, un excellent contrôle de la qualité et des certifications de pointe, explique M. Plante. De plus, une fois qu’on reçoit un contrat, il faut avoir des mesures en place pour assurer qu’on n’aura pas de difficultés financières.»

Ottawa a investi 204 690 $ dans le projet et Fredericton 50 000 $. La société d’experts-conseils Hatch a été embauchée pour le mener. Le groupe spécialiste de l’ingénierie mondiale, de l’approvisionnement, de la construction et de la gestion fera des évaluations des entreprises du Nouveau-Brunswick d’ici la fin mars.

Hatch travaillera ensuite avec les entreprises pour développer des plans d’amélioration de la productivité.

Le projet a déjà connu du succès dans le nord de la province dans le cadre d’un projet pilote en 2012, selon M. Plante.

«Ce projet a commencé avec 26 firmes au nord du Nouveau-Brunswick qui ont complété la première phase du projet et vont bientôt développer des plans pour l’amélioration de la productivité, a-t-il fait savoir. Étant donné leur succès, nous avons décidé d’étendre le projet sur toute la province.»

Les politiciens présents à l’annonce de lundi matin en ont profité pour souligner les occasions de développement économique potentielles de la province. On a mentionné, entre autres, le Projet Oléoduc Énergie est, les projets découlant de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne et la construction navale en Atlantique.

Bruce Fitch, le ministre du Développement économique, a ajouté sur la liste les retombées qui pourraient découler du développement de l’industrie du gaz de schiste.

«Quand on regarde tous les projets qui s’en viennent, ce n’est pas le temps d’imposer un moratoire sur quoi que ce soit, a-t-il mentionné. C’est le temps d’aller de l’avant sur ces projets, et de faire aller l’économie.»

Les autres politiciens qui ont participé à l’annonce comprennent Robert Goguen, député fédéral de Moncton-Riverview-Dieppe, Rob Moore, député fédéral de Fundy Royal et ministre de l’APÉCA, et Ann Seamans, la mairesse de Riverview.