Retraite: 89 % des Canadiens comptent grandement sur l’État

MONTRÉAL – Un sondage mené il y a deux mois conclut que 89 % des Canadiens comptent sur le Régime de pensions du Canada (RPC) ou la Régie des rentes du Québec (RRQ) pour couvrir leurs frais lorsqu’ils seront à la retraite, même si les versements mensuels moyens de ces régimes sont inférieurs à 600 $.

Le pourcentage le plus élevé se trouve au Québec, 94 % des gens comptant sur les régimes publics, devant ceux de l’Alberta, à 92 %. Le pourcentage est de 84 % dans la région de l’Atlantique.

Ces résultats font dire à Jean Richard, vice-président chez le commanditaire du sondage Pollara, BMO Nesbitt Burns, que les Canadiens ne devraient pas compter sur les régimes publics comme source principale de revenus en vue de financer leur retraite.

Il croit qu’ils devraient cotiser régulièrement à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER).

M. Richard rappelle aussi à ceux qui compteront sur un régime de retraite d’employeur que ceux à prestations déterminées sont progressivement remplacés par des régimes à cotisation déterminée – ce qu’a récemment fait le gouvernement du N.-B. avec une partie de ses fonctionnaires.

Le sondage dresse aussi une liste des autres méthodes adoptées par les Canadiens pour financer leur retraite: l’épargne personnelle (88 %); un emploi à temps partiel (59 %); la vente d’une maison ou d’une propriété (49 %); un héritage (40 %); l’espoir de gagner à la loterie (34 %) et le soutien de la famille ou des enfants (28 %).

Le sondage a été effectué en ligne du 18 au 22 novembre, auprès d’un échantillon de 1003 Canadiens âgés de 18 ans et plus.