Un restaurant qui devait ouvrir à Caraquet contraint de changer de localité

CARAQUET – Se lancer en affaires peut parfois ressembler au parcours du combattant. Denis Lanteigne et son épouse l’ont expérimenté en tentant de lancer un restaurant thaïlandais à Caraquet qui finalement ouvrira ses portes à Tracadie-Sheila.

Ce changement de localisation, Denis Lanteigne l’a annoncé voilà quelques semaines sur la page Facebook de son futur restaurant, le Siam Thailand Restaurant. Il l’explique par les nombreux obstacles qui se sont dressés, selon lui, devant le projet à Caraquet.

Il prévoyait d’ouvrir un restaurant thaïlandais sur le boulevard Saint-Pierre Ouest, près d’un autre restaurant de spécialités japonaises celui-là, le Mitchan Sushi.

«On a eu des blocages et on n’a pas eu vraiment beaucoup d’aide», laisse entendre l’entrepreneur en entrevue avec l’Acadie Nouvelle.

Le principal écueil auquel il s’est heurté semble être les règles d’aménagement en vigueur à Caraquet. La Commission d’aménagement de la CSR de la Péninsule acadienne aurait refusé son projet en raison d’un nombre insuffisant de places de stationnement. Une explication que l’entrepreneur a du mal à accepter.

«On a eu un blocage sur le nombre de stationnements alors que le restaurant à côté n’a même pas 10 stationnements et nous, nous en avions beaucoup plus», constate-t-il. Denis Lanteigne est persuadé que son projet était mal vu à Caraquet. Il a vraiment l’impression qu’on lui a mis des bâtons dans les roues.

«Le monde sait comment c’est à Caraquet, le dire ça changerait quoi?», explique-t-il sans trop vouloir entrer dans les détails.

L’entrepreneur avait tout de même déjà pas mal investi dans le projet, en travaux de toute sorte.

«On a perdu au-dessus de 100 000 $, c’est vraiment une claque dans la face», regrette Denis Lanteigne. Il n’a pas baissé les bras pour autant. «On a tourné la page, on a essayé, mais ça a foiré.»

Son choix s’est finalement porté sur Tracadie-Sheila. «On va ouvrir d’ici un mois dans l’ancien restaurant Joka, annonce-t-il, c’est beaucoup plus simple, la bâtisse était déjà un restaurant qui a fonctionné pendant deux ans et demi.»

Du côté de la municipalité de Caraquet, la situation semble connue. «On a appris sur les réseaux sociaux comme tout le monde qu’il ne s’installait pas à Caraquet», assure Daniel Landry, le responsable du développement économique. Il évoque «un problème de zonage» en reconnaissant ne pas être au fait de tout le dossier.

Ni la Chambre de commerce ni la Commission d’aménagement n’ont répondu aux appels de l’Acadie Nouvelle.